UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mesdames les Candidates, Messieurs les Candidats, à l’élection présidentielle, par Guy Adain.

Qui d’entre vous aurait le bon sens, l’humilité, l’honneur de n’être que « la voix qui crie dans le désert » pour annoncer :

« Qui vient dîner ce soir…? » du 24 avril 2022 ?

Se présenter, c’est bien, précéder la Vérité, c’est mieux !

Vous êtes toutes et tous d’éminents personnages déjà au service du Pays, et vous voulez faire plus encore pour les Peuples de France.

Vous êtes tous sincères et empreints d’excellentes intentions pour servir la France.

Il est une chose insensée sans doute que j’oserai vous suggérer : Soyez les hérauts, les précurseurs de « Celui qui vient » !

Quelle gloire extraordinaire, quel honneur incommensurable d’annoncer pour la France, la résurrection de la Royauté !

De nouveau un Roi Soleil en France qui illuminerait la France et éclairerait le Monde !

Certes il faudrait être fou pour augurer une telle extravagance !

Fou d’Amour, Fou de Joie…Fou du Roi !

Qui d’entre vous serait assez fol pour aller trouver Monseigneur Jean de France, Comte de Paris, et lui dire :

« Monseigneur, la France a besoin de son Roi, vous êtes l’Âme de la France et il vous faut reprendre la barre du Vaisseau France pour le mener à bon port ».

 

Le bateau fait eau de toutes part, le naufrage n’est pas loin, et notre « Capitaine Fracasse » est « En-Marche » droit sur la Mer des Sargasses où notre enlisement est inéluctable.

Monseigneur, voici mon programme, je le dépose à vos pieds pour servir La France et les Français.

Faites-nous la grâce d’être notre étoile de Bethléem, de nous guider, et préserver notre Douce France des tempêtes meurtrières qui s’annoncent.

De vous tous, candidats de bon aloi, qui osera porter au Roi cette supplique :

 

« Prince, la France se meurt de votre absence,

Pour cette année deux mille vingt deux,

Revenez dire la Justice sur votre trône,

Ou nous mourrons de consomption. »

 

 

Guy Adain

22/09/2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel