UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Repas sans viande dans les cantines scolaires : le couac de Paris, par Jeanne Sénéchal.

Anne Souyris, adjointe en charge de la santé à la Mairie de Paris, sur le plateau de BFMTV lundi 22 février 2021. BFMTV

Alors que l'annonce par la mairie de Lyon de supprimer la viande de la cantine scolaire fait débat, l'adjointe à la santé de la mairie de Paris a brièvement annoncé une piste similaire dans la capitale, avant d'être démentie.

3.jpgDepuis plusieurs jours, le débat fait rage au sujet de l'annonce de la mairie de Lyon de supprimer la viande de la cantine scolaire. Tandis que des agriculteurs manifestent avec leur bétail place de l'hôtel de ville à Lyon, l'adjointe en charge de la Santé à la mairie de Paris, Anne Souyris, a déclaré ce lundi sur BFMTV qu'une piste est à l'étude concernant les cantines des écoles parisiennes.

Pourtant, du côté de la ville de Paris, la réponse n'est pas la même. D'après une information publiée par le Parisien, «si les menus sans viande peuvent être « une solution intéressante, la question n'est pas du tout sur la table à Paris ». Une information confirmée par la mairie de Paris au Figaro.

Anne Souyris affirmait alors que plusieurs solutions étaient envisagées à Paris, dont celle-ci, «pour des raisons pratiques». Même argument que Grégory Doucet, le maire EELV de Lyon, le choix d'un menu unique sans viande est la simplification du service, dans un cadre sanitaire difficile à tenir au sein des cantines à l'heure du Covid-19.

 

Un «faux débat» pour Souyris, un «double discours» pour Collomb

 

Sur BFMTV, l'adjointe à la mairie de Paris a rappelé que c'est une mesure qui avait été prise par Gérard Collomb en mai 2020 : «C'est vraiment assez étrange, alors qu'on sait qu'on doit aller dans ce sens-là pour des raisons sanitaires et pour des raisons de respect de la planète, de faire une espèce de faux débat là-dessus.»

Gérard Collomb, quant à lui, explique de son côté la polémique autour de ce débat par «un double discours», entre la justification sanitaire et la volonté de réduire la consommation de viande.

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a saisi dimanche le préfet du Rhône sur la légalité de la question des menus sans viande imposés par la mairie écologiste de Lyon dans les cantines scolaires. Une réponse qui sera donnée prochainement.

Source : https://www.lefigaro.fr/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel