UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vandales ? D'accord avec "La Jeunesse de Dieu"...

LA JEUNESSE DE DIEU.jpg

La Jeunesse de Dieu 
Ce vieux clergé soixante-huitard qui veut se la jouer "moderne" en installant un horrible mobilier liturgique "d'art contemporain" dans le chœur de nos belles églises romanes ou gothiques sont sûrement les pires vandales que l'Église ait pu connaître depuis la crise iconoclaste.

1A.jpg

1AA.jpg

1AAA.jpg

Commentaires

  • Ce bas-clergé, découragé par sa hiérarchie, a rompu la chaîne de la tradition patrimoniale qui faisait que nous allions le dimanche à la messe dans les mêmes conditions que nos grands ou arrière-grands parents et bien au-delà, disant les mêmes réponses, dans la même liturgie.
    Quant au latin du missel dont beaucoup comprenaient le sens, il permettait d'assister partout à la même messe. Enfant, je me souviens de messes en Espagne que je suivais sans me poser aucune question. Oui, je n'entravais rien au sermon, mais je profitais de l'essentiel.
    Mais il y a un retour de balancier.

    Les jeunes prêtres ne sentent pas leur vocation s'accomplir dans la liturgie low-cost issue du concile, sans parler du caritatif exacerbé qui ronge toute la mission. Mais la réforme qui pointe son nez ne sera pas achevée avant que ne soient substitués aux chants grotesques de niaiserie les cantiques d'avant, et que la célébration de la messe retrouve le bon sens, celui de l'assemblée derrière l'officiant regardant vers le haut tous ensemble.

    C'est pourquoi les messes de la Frat sont plus belles et émouvantes. Et que dire des messes de monastère en grégorien !

    Tout est là :)
    https://youtu.be/B4EKu4JeiNI

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL