UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hydroxychloroquine : lafautearousseau d'accord avec Philippe Douste-Blazy...

11111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111.jpg

Ce mardi 26 mai, en page 3 du quotidien La Provence, le docteur Douste-Blazy accorde un court entretien à Frédéric Cheutin : quatre questions, quatre réponses. La dernière ne laisse aucun doute sur les sentiments profonds de l'ancien Ministre de la Santé...

"Titre" de l'entretien : une phrase extraite de celui-ci : "Si j'étais malade, je me ferais soigner par le Pr Raoult, moi et ma famille"

• Les méthodes de soin du Pr Raoult ont été critiquées par une étude publiée dans "The Lancet" et par l'Organisation mondiale de la Santé. Que pensez-vous de cette double condamnation ?

P. D-B : Il est pour  le moins curieux que la personne qui obtient les meilleurs résultats en termes de mortalité de la Covid-19 en France puisse être remise en cause par des études qui sont, elles, rétrospectives et qui, surtout, ne parlent pas des mêmes malades. En effet, cette étude parue dans "The Lancet", un journal médical que je respecte, est basée sur des big data qui colligent des des centaines de milliers de données venant de plus de sic cents hôpitaux qui n'ont pas les mêmes systèmes de recueil de données sur tous les continents. Cette étude a été faite avec une rapidité surprenante et fait état de données concernant des patients déjà hospitalisés avec des charges virales très importantes. De plus, les deux groupes ne sont pas comparables puisque le groupe sous hydroxychloroquine a plus de comorbidités que le groupe contrôle. Enfin, on ne sait pas, puisqu'on parle des effets secondaires de l'hydroxychloroquine, quelle posologie a été donné aux malades ni la durée de leur traitement. Tout ça aboutit à des titres très résumés sur l'inefficacité et les dangers de l'hydroxychloroquine. 

• Comment réellement savoir, dès lors, si l'hydroxychloroquine est un danger ou non pour les patients ?

P. D-B : Je crois que le juge paix, en médecine, c'est le malade et le taux de mortalité. La meilleure solution est de comparer ce qui est comparable; en clair de comparer le nombre de décès avec le nombre de personnes hospitalisées, sachant que la façon dont les hospitalisations se font est identique dans toutes les villes. Pour les personnes hospitalisées, à l'AP-HM et à l'IHU, à Marseille, le taux officiel donné par le ministère de la Santé est est de 3,1 contre 17,8 pour la France entière. Pour obtenir ce bon chiffre, il n'y a pas que l'hydroxychloroquine. Il y a aussi la stratégie sanitaire que le Pr. Raoult a mise en place : dépistage important, isolement des  as positifs, recherche des cas contacts et bien sûr le traitement antiviral. Les chiffres sont là. Je pense, parce que les faits sont têtus, que tôt ou tard la vérité finira par être connue et qu'on sortira des polémiques.

• Aussi, pourquoi cette polémique ?

P. D-B : Le directoire de l'OMS est formé d'ambassadeurs qui viennent de différents pays dans le monde. Face à une étude comme celle publiée dan The Lancet, on peut estimer que l'OMS a voulu se prémunir de la moindre mise en cause. Je suis aussi étonné que dans un moment aussi dramatique que celui que nous vivons il y ait des enjeux économiques. On voit bien qu'il y a des publications dans le domaines du médicament ou du vaccin qui sortent signés par des compagnies pharmaceutiques. Et je vois, dans le Walla Street Journal, leurs valeurs boursières qui progressent très fortement. Tout cela, mis bout à bout, me fait dire qu'il peut y avoir des intérêts économiques face à des molécules qui sont anciennes et peuvent être données quasi gratuitement à l'ensemble de l'humanité. Je me garderai bien de pointer qui que ce soit mais je pense que, pour éviter les soupçons de conflits d'intérêt, tous les auteurs d'études publiées devraient indiquer s'ils ont été invités, sont payés, ou ont des actions dans des compagnies pharmaceutiques.

• A titre personnel, si vous étiez victime de la Covid-19, feriez-vous con fiance au Pr. Raoult pour vous soigner ?

P. D-B : Absolument ! Sans aucun doute. Dès demain matin, moi et ma famille !

 

Pour ce qui est du Professeur Raoult, il déclare : "Je ne vais pas changer d'avis à cause d'une étude foireuse" après la publication de The Lancet...

Il a bien raison ! Nous non plus !

lafautearousseau

Commentaires

  • La médecine n' étant pas une science exacte ne saurait se réduire à des statistiques lesquelles sont souvent là pour dire ce qu' on veut leur faire dire sous couvert de la Science . La vraie science , nouvelle "religion " universelle des temps modernes .

    On reprocherait au Professeur Raoult d ' avoir fait une étude hétérodoxe . On voudrait savoir selon quels critères " scientifiques " furent établies les règles du confinement en France , à commencer par la date de mise en route , idem pour le déconfinement avec la date choisie et les modalités .

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL