UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Georges Brassens répond, en chanson, à ce pauvre Mael de Calan.

96811614_2997535293648929_8370322606234009600_o.jpg

Que dire, devant tant d'ineptie, tant d'insanité, et en si peu de mots ?

Rien.

A Marseille, on hausse les épaules, et on dit "peuchère", ou "le pauvre", et on continue ce que l'on faisait...

Mais, ne boudons pas notre plaisir, puisque, selon le mot de Daudet, nous prenons "le bon de la vie"; et retournons donc la tristesse causée par l'ineptie et l'insanité du sieur de Calan en écoutant - et en lui dédiant - la jubilatoire chanson de Brassens...

lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL