UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vu sur le blog ami de la Couronne, La Comtesse de Paris et les princes d’Orléans, aux funérailles de l’infante Pilar de Bourbon

Mercredi 29 janvier, ont eu lieu les funérailles royales, de la princesse Pilar de Borbón y Borbón, Infante d’Espagne au monastère de San Lorenzo de l’Escorial, en présence des plus grands noms du gotha européen et de nombreuse têtes couronnées.

Comme son frère Juan Carlos et son neveu l’actuel souverain Espagnol, l’infante Pilar de Bourbon, était une amie de longue date de la famille royale de France. Aussi, de nombreux princes de la Maison de France étaient présents ce mercredi à Madrid afin de lui rendre un dernier hommage.

1.jpg

S.A.R. Madame la Comtesse de Paris représentait son époux le chef de la Maison royale de France, lors de la cérémonie.  La princesse était présente, non seulement en raison des liens familiaux forts entre les deux Maisons royales, mais également en raison de ses lien personnels avec l’infante, qu’elle avait souvent croisée chez sa tante la Comtesse de Povoa.

2.jpg

Parmi les princes de la Maison de France, étaient également présent : la princesse Anne de France, duchesse douairière de Calabre ; la princesse Hélène de France et son fils Louis comte de Limburg-Stirum ; le prince Michel de France, comte d’Évreux ; la princesse Béatrice d’Orléans, venue avec ses enfants ; Clotilde et Adelaïde d’Orléans, ainsi que le comte et la comtesse de Dreux.

3.jpg

Commentaires

  • Le trop comme le trop peu nuit à tout.
    Philomena de Tornos, qui connaissait la défunte, rendait à l'Escorial la visite que fit l'infante Pilar à Senlis pour son mariage avec le duc de Vendôme. De là à mettre sur un pied d'égalité les deux maisons royales, l'une régnante, l'autre déposée depuis deux siècles dans une impécuniosité chronique, je ne crois pas que le nouveau comte de Paris approuverait cette emphase. Il sait qu'il a beaucoup de travail devant lui pour rehausser la position de sa famille au rang de maison royale et il en cherche les moyens.
    La presse espagnole n'en a pas parlé.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL