UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les deux occasions ratées de Robert Badinter, homme à l'indignation sélective...

L’ancien garde des Sceaux de François Mitterrand, Robert Badinter a pris un coup de sang, face à une image de manifestants qui brandissaient une photo de la tête d’Emmanuel Macron au bout d’une pique.

Condamner la violence terroriste, qui est à la base du Système que nous combattons ? Comme nous sommes d'accord avec lui !

Mais Robert Badinter aurait été plus crédible - et, surtout, plus sérieux... - si, il y a quelques semaines, il avait réagi de la même manière face à cette scandaleuse photo, prise il y a peu de temps, montrant un membre de La France insoumise brandissant la tête de Marine Le Pen au bout d'une pique !...

Par ailleurs, nous sortons de la période de commémoration de l'assassinat de Louis XVI, prélude à celui de Marie-Antoinette et au monstrueux infanticide perpétré sur le petit roi sans défense Louis XVII; prélude au Génocide vendéen et au martyre de nombreuses villes française (Toulon, Lyon, Marseille, Nantes...); prélude à la Terreur, dont le nom dit bien ce qu'il veut dire; et succédant aux monstrueux massacres de septembre... : là aussi, que n'a-t-il clamé son indignation, cet indigné monsieur Badinter, à la mémoire et à l'indignation décidément beaucoup trop sélective pour nous...

lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL