UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour réintégrer Maurras dans le paysage politique français : faire de sa Maison un centre de recherches et de débats de haut niveau...

C'est donc à une sorte de feuilleton, à la découverte de l'homme Maurras, que nous allons vous entraîner, d'ici les prochaines élections municipales.

Celles-ci, nous l'avons dit, seront peut-être décisives pour l'avenir de la Maison du Chemin de Paradis, fermé aux Français aujourd'hui par le dernier Mur de Berlin d'Europe : celui, invisible, du sectarisme haineux de la Mairie communiste, qui préfère laisser fermée (en attendant qu'elle ne s'écroule ?) une belle demeure qui pourrait être intégrée au réseau des Maisons des Illustres, et devenir un centre national et international de recherches et débats intellectuels de haut niveau sur Maurras, sa vie, son oeuvre; un lieu culturel vivant et rayonnant...

Aujourd'hui : Une première victoire dans notre long combat; ce n'est qu'un début, nous continuerons jusqu'à la fin...

Dans La Provence d'hier (mercredi 27 novembre 2019)

maurras bastide.jpg

C'est à l'occasion des dernières Journées du Patrimoine (les 21 et 22 septembre dernier) que nous avons décidé de lancer notre campagne "Défendez Maurras... ! Sauvez sa maison... !"

Nous voulions profiter d'un moment où le public était sensibilisé d'une façon toute particulière au Patrimoine, sachant qu'en plus, quelques mois plus tard, il y avait les Elections municipales. Donc, sans cynisme, mais par simple souci d'efficacité, nous voyions s'ouvrir une idéale "fenêtre de tir" pour lancer notre proposition, calme, pacifique, raisonnable et de simple bon sens :

- qu'on en finisse avec l'ostracisme et l'interdit jeté sur Maurras;

- que la Mairie redonne le libre accès à la Maison et à son jardin, comme cela avait toujours été le cas jusqu'à ces dernières années;

- que l'on intègre la Maison de Maurras au réseau des Maisons des Illustres, et qu'elle devienne un grand centre d'études et de recherches, national et international, où seront étudiés sereinement tous les aspects de la pensée, de l'oeuvre de la vie de l'Académicien de Martigues, l'une des gloires de cette cité, avec Gérard Tenque (le fondateur de l'Ordre de Malte) et Joseph Boze (le peintre de Louis XVI)...

Nos demandes sont légitimes (libre accès à un lieu historique et de mémoire) et raisonnables : puisque Maurras "crée débat", eh bien ! que l'on débatte ! Mais dans des débats équilibrés et contradictoires, vraiment ouverts, "à charge et à décharge"...

Encore faut-il pour cela que le lieu soit ré-ouvert au public, et qu'il fonctionne comme tant d'autres, en France et à l'étranger, comme un lieu d'échanges intellectuels de haut niveau, pour le plus grand profit de tous.

maurras maison se delabrant.jpg

La photo de La Provence montre bien la progression du délabrement de la maison : les volets en piteux état et, au second, des étais inquiétants parfaitement visibles derrière la fenêtre de droite, et que l'on devine également à celle de gauche; inquiétant...

 

Nous n'aurons bien sûr pas le ridicule, ni la prétention ni le mauvais goût, de nous attribuer tout le mérite du "revirement" de la Mairie de Martigues, qui, jusqu'ici, brillait par son sectarisme d'une autre époque. Un dernier exemple, en réalité attristant, avait été donné avec l'épisode tragi-comique de notre "visite" (!) à Martigues avec Franz-Olivier Giesbert, à qui la Mairie avait carrément refusé l'accès, non seulement à la Maison mais même au simple jardin; j'avais, pour l'occasion,  repris le surnom de "portes closes" pour qualifier la Mairie (c'est le surnom donné à Philippe V dans Les Rois maudits, de Maurice Druon...).

Cependant, nous envoyons depuis le début les notes de notre campagne quotidienne à des personnes influentes, judicieusement choisies (aussi bien en Provence qu'à Paris ou... ailleurs...). Certaines sont haut placées dans la Métropole, au Département et à la Région, à Marseille et aussi à Martigues, même si, bien sûr, toutes ne partagent pas nos convictions. Mais elles estiment justifiés nos arguments, encore une fois raisonnables, et de bon sens... (vous comprendrez, évidemment, que je ne cite aucun nom ni aucun titre ni aucun Service).

J'ai donc la faiblesse de penser que les notes de notre campagne quotidienne; le coup de pied dans la fourmilière qu'elles représentent; les premières annonces que nous avons faites (une Lettre ouverte au Ministre de la Culture); et - selon ce que nous avions pensé, et le pari que nous avons pris - l'approche des prochaines élections municipales changent peu à peu la donne; et rendent possible, et crédible, le pari que nous avons fait mi-septembre : l'actuelle équipe municipale n'a et n'aura aucun intérêt à laisser s'ouvrir un "front" dont rien ni personne ne peut prédire ce qu'il donnerait...

Et que, donc, notre campagne contribuera à permettre ce que nous souhaitons tous : un heureux dénouement d'une situation dont on se demande si elle est plus ubuesque qu'attristante, ou l'inverse...

François Davin, et l'équipe de lafautearousseau

PS : je vous redonne ci-dessous les toutes premières notes de notre campagne; nous la poursuivons, comme si de rien n'était, jusqu'aux municipales, encouragés et motivés comme jamais après le premier succès que notre Cause vient d'enregistrer...

 

27/09. Défendez Maurras ! Sauvez sa maison !... lafautearousseau "lanceur d'alerte"...

26/09. Intégrer la Maison de Maurras au réseau des Maisons des Illustres...

25/09. Journées du Patrimoine puis Municipales : quel sort pour la Maison de Maurras, à Martigues ? 

24/09. IL FAUT SAUVER LA MAISON DE MAURRAS A MARTIGUES ! QU'ON L'AJOUTE AUX "MAISONS DES ILLUSTRES" !

22 et 23/09. En vidéo, puisque la mairie communiste l'interdit "en vrai" : lafautearousseau vous invite à visiter le jardin de la maison de Maurras à Martigues

21/09. Journées du Patrimoine : la Maison de Maurras toujours fermée, le scandale continue à Martigues (II/II)

19 et 20/09. Journées du Patrimoine : la Maison de Maurras toujours fermée, le scandale continue à Martigues (I/II)

lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel