Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Seul le pont romain a tenu ...

 

blue-wallpaper-continuing-background-wallpapers-bigest-images - Copie.jpgEst-ce à Trèbes, est-ce à Villegailhenc ? Dans l'émotion des événements, les explications n'étaient pas claires aux informations de France Inter d'hier matin.

L'ampleur de la catastrophe l'était, les descriptions des victimes en faisaient une évidence. Destructions de toutes sortes : maisons, mobilier, réseau électrique, voitures, routes et ponts, la force de la nature avait opéré des destructions inouïes. On n'a pas manqué de mettre en cause le réchauffement climatique, d'incriminer les services publics, comme si l'on pouvait tout prévoir, parer à tout... On ne peut pas s'empêcher.

800px-Pont_romain_de_Viviers.jpgDans la région, les ponts, nous dit-on, ont été emportés par les eaux. Ils n'y ont pas résisté. Une phrase, jetée au hasard par l'une des personnes interrogées nous a frappé. De quelle commune s'agissait-il ? Ce n'était pas clair. Mais les ponts avaient sauté. Et la petite phrase la voici : « seul le pont romain a tenu ». Voilà qui devrait faire réfléchir les béats de la modernité. Les romains construisaient pour des siècles. Et leurs ouvrages après deux mille ans sont encore debout. Ils font l'admiration du monde. Qu'en sera-t-il des nôtres ?    

Commentaires

  • Il y a des années , on fit grand état des inondations de Vaison la Romaine ; ce n'étaient qu'images de désolations , prise de parole de sinistrés éplorés . Sauf que , la noble partie de Vaison , construite sur les hauteurs demeura intacte : furent emportés les " sam -suffit " et boutiques en contre -bas prés du lit du cours d' eau . Donc , les anciens connaissaient les risques tandis que les contemporains , avec le laisser faire intéressé des élus , voulaient profiter du site en ignorant sa dangerosité . De cela , bien entendu les médias lacrymales ne parlent jamais . Dans le même ordre d ' idées l'artificialisation ses sols ( parfois totalement inutile - sauf pour la corruption- comme la multiplication des ronds-points en rase campagne ) crée un facteur d'aggravation des conséquences des inondations ; les journalistes parleront plus volontiers du réchauffement de la planète , peut être réel mais peut être aussi correspondant à un cycle de la nature ( n'y eut il pas un petit épisode glaciaire au tout début du XVIII ? )
    En attendant , ce sont les esprits qui sont échauffés . Au lieu de vaines imprécations , ne vaudrait il mieux limiter les conséquences , en ne cédant pas aux bétonniers - liés aux médias et élus démocratiques de tous bords et tous niveaux - , toujours aux aguets pour construire des stades vides le plus souvent , des bretelles et élargissement. d'autoroutes facilitant la circulation des monstrueux camions Trans- nationaux , des aéroports , qui vont favoriser le tourisme de masse .
    On ne parlera jamais des consommations de fioul générées , etcetera .
    Au final , les victimes sont , bien sûr , à plaindre mais , c'en est assez de la dégoulinante logorrhée des médias et politiques pour ces faits divers . On veut le progrès - il est même déifié - on l 'a !

  • Avec mes remerciements pour la suppression de la redondance commise .

  • Vous savez, ce genre de phénomène se produit assez souvent. Merci de vos commentaires toujours intéressants.

Écrire un commentaire

Optionnel