Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bravo, pape François ! Mais cette déclaration faite au Chili doit valoir pour la France et pour l'Europe !

Publié le 19 janvier 2018 - Actualisé le 25 janvier 2018

 

Commentaires

  • Je ne sais pas de quelle nation le pape parlait. Mais il est vrai que les peuples autochtones de toutes les nations doivent être écoutés et ceci est effectivement vrai pour le peuple de France.

  • Je ne pense pas que Le pape évoquait les peuples Européens lentement mais surement envahis ........ !!!!!! Au détriment de notre histoire de nos coutumes .

  • Oui très juste ! Mais hélas dit loin de l'Europe en tout cas pas au Vatican .Jean Paul II a dit que les Droits de l'Homme sans Dieu ne valent rien ! Oui mais hélas dit au Brésil et non au Vatican !
    On besoin nous aussi en France de ces rappels !

  • Pascal a écrit: Le corps aime la main, et la main aime le corps. Autrement dit: le Christ est ton corps et la main est ton prochain. D'accord je fait l'enfant de coeur, mais excusé moi, tant que les gens, les spectateurs, vénérerons le "vainqueur" même en le sachant tricheur, ..Nous rêvons, il faudra plus d'un Pape pour nous réveiller. Sans quoi, nous sommes bien partis pour nous soumettre, à la suite des impositions laïques à celle de l'islam.

  • Il m'avait semblé qu'il fallait "évangéliser toutes les nations". probablement faut-il élargir le "en même temps" jupitérien au langage vaticanesque. Respectons donc la culture autochtone, animiste,païenne,taoïste, bouddhiste, hindouiste...et bien sûr, et surtout musulmane.
    Mais au fait, un pape ce n'est pas le chef qui entraîne ses fidèles à propager leur foi? J'ai dû perdre le fil.

  • Quelle est la valeur d'une parole qui exprime le contraire de son devoir, flatte outrageusement toutes les croyances au détriment de la sienne, et défend les martyrs de tous bords en oubliant ceux dont il a la charge ? Lorsqu'on touche aux questions ultimes, de la vie, de la mort et de la croyance en Dieu, il n'y pas de place pour les habiletés de séminaires, ni pour le marketing de grande surface, il faut la probité mentale, la sincérité, et l'équité. Force est de reconnaitre que ce n'est pas aujourd'hui le cas du pape François.

Écrire un commentaire

Optionnel