Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ce qu'a dit dit Zemmour de Macron sur France 2 : « Un numéro auquel Giscard aurait pu sacrifier » 

 

BILLET - L'intervention télévisée d'Emmanuel Macron, dimanche 17 décembre sur France 2, a suscité beaucoup de critiques et de sarcasmes. La forme y était originale pourtant. L'exercice de com' n'aurait pas déplu à VGE. ...   [RTL 19.12]  

 


Résumé RTL par Éric Zemmour et Loïc Farge 

Les communicants de l'Élysée peuvent être fiers d'eux.

Ils ont réussi leur coup. Ils ont fait parler, réagir, brocarder, hurler, vociférer, s'indigner. Tout y est passé. C'était le but recherché. Le président de la République qui marche dans les salons du Palais comme un guide de la Journée du patrimoine, et qui s'arrête de temps en temps pour répondre à une question qui n'en est pas une : le spectacle valait le déplacement.

Depuis Chirac, les présidents français sont debout, à la manière américaine. Ils ne sont plus des monarques. Sarkozy et Hollande ne seront jamais des rois. Le peuple ne leur a jamais pardonné cette auto-désacralisation. Macron l'avait compris. Il en a rajouté dans la raideur hiératique dès son avènement. 

Éric Zemmour

Commentaires

  • Parfait pour le coup de com Macron nerate pas une occasion d'être en scène , cette fois il nous fait visiter son théâtre mais il devrait réviser son texte il devient ennuyeux et ne se renouvelle pas. Le " clown blanc" dênommê "Carpette de la housse " mérite bien son surnom mais manque par trop d'humour . Bref ça fait causer et c'est le but de tous les acteurs comédiens et il est atteint .
    Toujours oscillant entre deux notre président qui évite soigneusement le signe de croix sur un cercueil se réalise pleinement en maître des châteaux royaux, Il salue les chasseurs et caresse le panda ... tantôt d'un côté tantôt de l'autre , les paradoxes pleuvent et il fait plaisir à tous.
    Macron est bien le personnage de la chauve -souris de la fable et d Ormesson avait raison en faisant cette comparaison .
    Le réveil risque d'être décevant

Écrire un commentaire

Optionnel