Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Après que Junker a traité le parlement européen de « ridicule », l'Assemblée Nationale se vautre dans la grossièreté stupide

 

« Putain, il est chiant lui ». Cette insulte de François De Rugy fait polémique à l'Assemblée (sic). Il ne se trouvera bientôt plus grand monde pour défendre les Institutions parlementaires discréditées. A regarder. 

  

 

En fin d'après-midi ce mardi, alors que l'Assemblée nationale se penche sur le projet de loi d'habilitation à réformer le Code du Travail par ordonnances, François de Rugy donne la parole à Jean-Paul Dufrègne. Depuis le perchoir, le président de l'Assemblée soupire et siffle, la mine consternée: « Putain, il est chiant lui ». Près de deux heures plus tard, le député Sébastien Jumel demande des explications au micro pour ces propos grossiers. Le président de l'Assemblée assure alors que cela ne visait pas son collègue mais qu'il réagissait à un SMS. 

Lire aussi dans Lafautearousseau ... 

« Vous êtes ridicules » : Juncker face à un Parlement européen vide ...

Commentaires

  • Notre Parlement...! une chambre d'enregistrement .Plus personne n'y prête attention..
    50 % d'abstention .

  • A préférer les abrutis utiles aux intelligents, afin de gouverner plus facilement, le pouvoir ne fait qu'émietter davantage le faible socle de respectabilité qui le protège encore. Au delà ce sera l'aventure, et personne ne connait à l'avance la force de la colère du Peuple, dans notre république où l'Etat déteste le citoyen et où le gouvernement en a peur..

  • Ce qui me choque, ce n'est pas le propos de Rugy (qui de nous n'en a jamais tenu de pires ?) mais que l'image ou le son soient partout captés et explosent en pleine figure de chacun...

  • Le donneur de leçon démocratique est tout de même pris la main dans le sac !

Écrire un commentaire

Optionnel