Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique & Société • Sympa le weekend du G20 à Hamburg ! La ville en état de siège ...

 

Nouveaux heurts en marge du G20 à Hambourg, 70 personnes interpellées. C'est le spectacle d'une ville en état de siège qui est ainsi donné aux chefs d'Etat participant au G20. Fragilité extrême de nos démocraties ...*

  

BBDZk8y.jpgVoitures incendiées, volutes de fumées au-dessus de la ville, manifestations multiples et police omniprésente: le centre de Hambourg est en état de siège pour l'ouverture du G20, vendredi. Des milliers de manifestants sont à nouveau sortis dans la rue avec cette fois l'objectif de bloquer l'accès de l'enceinte de la réunion aux délégations officielles.

De nombreux véhicules ont été incendiés, dont certaines de la police, et des volutes d'une fumée noire ont recouvert une partie du centre de Hambourg, et du quartier attenant d'Altona, en début de matinée.

Dans le Schanzenviertel, quartier au coeur des manifestations contre la réunion des principaux pays industrialisés et émergents qui secouent depuis jeudi la ville, « plusieurs personnes masquées et armées de barres de fer » se sont par ailleurs rassemblées devant le Rote Flora, un ancien théâtre occupé par des squatters en 1989 au cours de batailles de rue et haut-lieu de la contestation anti-G20, raconte également la police de Hambourg sur Twitter.

Canons à eau

Devant le bâtiment, près duquel des centaines de policiers anti-émeutes se sont positionnés, des manifestants jetaient des pétards et des poubelles ont été incendiées, saturant l'air d'une odeur âcre, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Au moins cinq canons à eau ont été actionnés pour tenter de canaliser les manifestants, dont plusieurs Black Blocs vêtus de noir, certains lançant des pierres et des bouteilles sur les forces de l'ordre, ont dit des journalistes.

La police, à l'aide de mégaphones, intimait aux personnes présentes l'ordre de quitter le secteur.La police Hambourg a annoncé sur Twitter plusieurs interpellations à Schanzenviertel et Sankt Pauli.

15 personnes placées en garde à vue

Selon l'agence de presse allemande DPA, des confrontations entre forces de l'ordre et militants radicaux se sont aussi déroulées dans "plusieurs endroits" de ce quartier, l'un des bastions des radicaux d'extrême gauche où la police a là aussi engagé les canons à eau.

196 policiers ont été blessés depuis jeudi et 70 personnes ont été interpellées pour l'instant, dont 15 placées en garde à vue, a fait savoir la police. 

 

A lire aussi dans Lafautearousseau ...

Hambourg, apparences et réalités

Commentaires

  • Je n'ai aucune sympathie pour cette folie libérale qui dévaste le monde et serais plutôt un adepte des théoriciens de la décroissance ou des positions écologistes radicales défendues par le belle revue fondée par de jeunes catholiques Limite, et souscris à l'avertissement lancé il y a des décennies par des penseurs comme Bernanos, Ellul, Evola, Jonas, qui, par-delà la diversité de leurs analyses nous prévenaient de l'apparition de l'effrayant monde que nous connaissons où règnent une économie et une technique déchaînées, où on est transhumaniste et partisan de la commercialisation de l'enfant par '' progressisme '', mais je ne peux que m'étonner de l'effarante complaisance des médias et hommes politiques à l'encontre de ces barbares d'extrême-gauche qui dévastent la ville de Hambourg. Que ne dirait-on pas si des militants d' ''extrême-droite '' ( et on sait que dans notre monde politiquement correct on est d' extrême-droite '' dès que l'on ose discuter de l'immigration, de l'identité nationale, de la mondialisation libérale, des '' avancées sociétales '' comme le mariage pour tous etc.) cassaient seulement une vitrine ou mettaient le feu à une poubelle ! On verrait toute la presse et la classe politique hurler au retour des '' jours les plus sombres de notre histoire ''etc. En France, on hurle contre un Viktor Orban, mais on continue à regarder avec des yeux énamourés les pires dictatures comme celle de Castro, auquel une Danièle Mitterrand, un Mélenchon ont rendu des hommages émus. Être d'extrême-gauche reste en France comme un brevet de vertu, On peut avoir approuvé dans le passé Staline, Pol Pot, Mao et quelques autres, et être continuer à être considéré avec le plus grand respect. La France, ou l'indignation hémiplégique ...

  • Il est anormal qu'il y ait plus de blessés chez les policiers que chez ces voyous d'ultra gauche. Que la police soit ferme et que la justice condamne ceux qui sont pris à de très fortes amendes, et ça calmera cette voyoucratie

Écrire un commentaire

Optionnel