Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mardi, mercredi et jeudi : le récit, la vidéo et nos commentaires sur la journée d'hommage à Charles Maurras, "chez lui", dans sa ville et dans son jardin...

        Disons-le tout de suite : une aussi belle journée, aussi parfaitement maîtrisée et "tenue" de bout en bout, et qui a procuré un contentement aussi vif qu'unanime chez les participants, cela ne s'organise pas en un jour : il a fallu, pour atteindre ce beau résultat, de longues semaines, et même de longs mois, à Nicole Maurras, à Dominique Paoli, à Philippe Kaminski, c'est-à-dire à l'A.A.M.C.P. (Association des Amis de la Maison du Chemin de Paradis).

        Dominique Paoli a eu l'amabilité de remercier la FRP (Fédération Royaliste Provençale) et ses responsables pour leur contribution au succès de cette journée. Les Provençaux, en effet, ont été fiers et heureux de l'assister, à chaque fois qu'elle les a sollicités, et de l'aider - elle-même ou Nicole Maurras - dans la mesure de leurs moyens. Lafautearousseau n'a pas manqué, non plus, d'apporter sa contribution.   

        C'est donc d'abord, et surtout, à Nicole Maurras et à Dominique Paoli que doivent s'adresser les félicitations et les remerciements, et même la gratitude, pour nous avoir offert une si belle journée d'amitié, qui fut - on va le voir - et pour copier le mot de Proust, "une cure d'altitude mentale"... 12C -.jpg

 (Rappel : pour découvrir le Jardin de Charles Maurras, au Chemin de Paradis, nous vous proposons cet album de 95 photos : Une visite chez Charles Maurras)

Commentaires

  • Pour l’Honneur de l’esprit humain. Et autres digressions …

    Je n’ai pu assister qu’à la seconde partie de l’évènement.
    Après midi de féérie, hors de temps, fasciné par quatre authentiques savants, qui nous ont fait voyager, chacun selon leur sujet, de l’Antigone de Sophocle au désespérant 20ème siècle, au travers de la poésie d’un grand français.

    Ma mémoire est alors partie vers un ouvrage d’un éblouissant mathématicien français du 20ème siècle, Jean Dieudonné, fondateur du groupe Bourbaki «Pour l’honneur de l’esprit humain». Conduisant à nous souvenir que nous fêtons cette année, le centième anniversaire de la disparition du plus prodigieux et plus universel mathématicien des deux cents dernières années, français lui aussi, Henri Poincaré. Véritable théoricien de la relativité restreinte.
    Oui il est des lieux où souffle l’esprit …

Les commentaires sont fermés.