Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Hollande, entre ce qu'il savait forcément, et ce qu'il ne voulait pas savoir...

menard,hollande,aubryDéchaîné, Ménard, comme à son habitude, ce mardi 26, sur I télé, lorsqu'il reçoit Martin Leprince : durant les 8'44 de son entretien "sans interdit", il ne l'a pas lâché, le pauvre Martin, jusqu'à ce qu'il réussisse à lui faire dire ce qu'il voulait et qu'il fallait : Hollande, Aubry et les autres n'ont pas voulu savoir, pour les "affaires/magouilles" de la Fédération PS du Nord-Pas-de-Calais...

Ajoutons à cela ce qu'ils savaient forcément sur Strauss-Kahn, malgré la pirouette du débat d'entre deux-tours (en substance, tout le monde s'en souvient, Hollande a eu le culot de dire : "...je ne suis pas au courant de la vie privée de DSK..." : dans la série "plus c'est gros, plus ça passe", plus gros que ça, tu meurs !...).

Et nous avons une petite idée du "président normal" qui règne à l'Elysée, avec une "majorité" (!) à l'Assemblée nationale de 52% des sièges, pour 16,5 des inscrits et 29% des suffrages exprimés pour le PS : "monsieur Tiers"...

Les commentaires sont fermés.