UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1793 : L'ordre écrit de tuer des Français... Le livre de Reynald Sécher fait du bruit, on en parle et c'est tant mieux...

        Plusieurs journaux ont d'ores et déjà fait écho au dernier livre de Reynald Sécher :

secher du genocide au memoricide.jpg

"Par le plus grand des hasards, j’ai effectivement découvert le dossier original du plan d’extermination et d’anéantissement de la Vendée signé par les membres du Comité de Salut Public, notamment Robespierre et Carnot...."

Les Editions du Cerf, 24 euros

 

         C'est notre rôle de mettre au service de tout ce qui se fait de bien et de positif la caisse de résonnance qu'est devenue lafautearousseau, et de rendre compte, afin de l'amplifier encore, du processus de dé-révolution qui se poursuit, aujourd'hui, en France. Nous avons ainsi, par exemple, immédiatement rendu compte de l'excellente émission avec Franck Ferrand, sur Europe 1, dans laquelle Reynald Sécher a intelligemmment développé son argumentaire : brillante émission, de 36’13", à faire écouter partout et par tous, sans aucune modération, à temps et à contre-temps.... :

        http://www.ndf.fr/nos-breves/31-10-2011/reynald-secher-explique-le-genocide-vendeen-et-le-memoricide-sur-europe-1

        Cette semaine, c'est sur deux articles concernant le dernier ouvrage de Reynald Sécher (parus, l'un dans Le Figaro magazine, l'autre dans Famille chrétienne) que nous attirerons l'attention de celles etc eux qui ne les auraient pas vus...

        1. Voici d'abord le compte-rendu de Gérard Guicheteau, dans Famille chrétienne (n°1766) :

        FC SECHER 1.jpg

        FC SECHER 2.jpg

        2. Et celui de Jean Sévillia, dans Le Figaro Magazine du 21 octobre :

       sévillia memoire vendee 1.jpg

       sévillia memoire vendee 2.jpg

       On notera que Jean Sévillia, dans un article globalement favorable, émet cependant deux réserves, dans le dernier paragraphe de son article : si Sécher "creuse néammmoins un sujet essentiel en revenant sans cesse sur le massacre de 1793-1794, qui reste le point aveugle de la Révolution française", il écrit aussi :

       "L'ouvrage est militant - jusqu'à réclamer une loi reconnaissant le génocide vendéen, point de vue discutable - et sa perspective comparatiste avec la Shoah ou le génocide arménien est un peu rapide"....

Les commentaires sont fermés.