Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Si le mot "impressionnant" a un sens...

        ....on le découvre sur les deux photos suivantes, tirées des deux vidéos de KTO ci-après...

J32

J31

        En tant que Blog politique, s'il n'est pas anormal que nous rendions compte de cet évènement considérable, nous laisserons les commentaires purement religieux à ceux dont c'est la fonction et, pourrait-on dire, le domaine.

        Nous nous arrêterons juste sur cette information donnée, sur France 2, par les deux commentateurs attitrés : soixante évêques français se trouvaient aux JMJ cette année : or, il y a 114 évêques, en France, ce qui en ferait donc un peu plus de la moitié présents à Madrid.

       On se souvient de la frilosité (pour rester dans l'euphémisme) qui fut celle de l'épiscopat français lorsque Jean-Paul II inventa les JMJ; et de l'extrême lenteur, du train de sénateur (toujours pour rester dans l'euphémisme) avec lequel le même épiscopat français monta dans le train (certains n'y étant, du reste, toujours pas monté, ce qui n'est plus, du coup, de la lenteur....). N'a-t-on pas souvent entendu dire "...la France est malade de ses évêques, de son épiscopat...." ?

       S'agit-il donc d'un changement de fond ? Certes, si c'est le cas, il est bien lent, mais il ne pourrait pas rester sans conséquence(s)....

 

 1. Première vidéo ( durée : 3'44" ) : plus d'un million de jeunes à la veillée de prières.... 

2. Deuxième vidéo (durée : 151'52") : un million et demi de jeunes à la Messe de clôture....

Commentaires

  • C'est impressionnant et consolant vis à vis de l'invasion des autres

  • D'un côté, quelques deux millions de catholiques venus du monde entier.
    De l'autre, quatre ou cinq mille énergumènes manifestant leur jalousie du charisme et de l'influence de l'Eglise.
    Evénement historique pour l'Espagne. Et nos médias trouvent le moyen de parler des seconds...

  • Jean-Paul II a montré la voie et comme l'on dit parfois, sans
    prophétiser " Dieu a ses plans " !

  • La remarque de DC ne me paraît banale qu'en apparence.

    Elle me rappelle, en effet, le message de Jean-Paul II au cardinal Ratztinger que Patrice de Plunkett cite et commente dans son excellent "Benoît XVI" :

    "En 2001, pour le cinquantième anniversaire de l'ordination sacerdotale de Joseph Ratzinger, qui tombe le jour de la Saint-Pierre-et-Saint-Paul, Jean-Paul II envoie à celui-ci un message dont chaque terme est pesé, et dont le sens général nous paraît aujourd'hui prophétique :

    "En Pierre se trouve le principe d'unité, fondé sur la foi, solide
    comme le roc, du Prince des Apôtres; en Paul, l'exigence intrinsèque de l'Evangile d'appeler chaque homme et chaque peuple à l'obéissance de la foi. [...] Comment ne pas découvrir dans ces composantes également les points de repère fondamentaux du chemin que la Providence a préparé pour vous, Monsieur le Cardinal, en vous appelant au sacerdoce ?"

    "Benoît XVI et le plan de Dieu", Patrice de Plunkett, Presses de la Renaissance, 2005.

  • Vous parlez de "près de soixante évêques" français présents aux JMJ, sur 114 : il semble qu'ils aient été plus nombreux; de source sérieuse, j'ai entendu dire presque 80, dont une vingtaine ont "fait des catéchèses". Bon, cela en fait tout de même encore un tiers qui 'traînent les pieds..."

Les commentaires sont fermés.