UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'apprentissage, filière à valoriser...

        On le sait, on le dit (ici, en l'occurrence, Nadine Morano), mais on fait - ou on laisse se faire... - le contraire....

        La Ministre en charge de l'Apprentissage et de la formation professionnelle, était en effet à Marseille, où elle a visité la Cité des métiers de Marseille, le mardi 19 avril.

        Ce qui nous donne, dans La Provence du lendemain (mercredi 20) une pleine et très intéressante page 3, entièrement consacrée à ce thème de l'apprentissage et, pour reprendre le très beau titre de l'un des articles de cette page, à "l'intelligence de la main" (l'expression est de Roger Mahler, ex-président d'Alstom, qui écrit ce papier).

 

apprentissage,bac,formation professionnelle,nadine morano,roger mahler

 

        Nous ne pouvons qu'être totalement d'accord avec lui sur la tonalité et le sens de son article, ayant plus d'une fois dit -et redit... - ici-même combien, pour nous, le savoir-faire était l'une des formes les plus nobles et les plus abouties du Savoir. C'est la raison pour laquelle nous ne cessons de demander - la consultation des notes de notre Catégorie Éducation en fait foi - la fin de ce système aberrant qui consiste, de fait, à imposer des études longues et théoriques à un nombre invraisemblable d'enfants qui n'en ont ni le goût ni les moyens. Cette politique aberrante, menée à coup de milliards tout de même, aboutit dans les faits à ce que des dizaines de milliers de jeunes sortent du système scolaire sans rien, après plusieurs années gâchées à perdre leur temps (1).

        "Apprendre la culture du travail", "L'apprentissage, l'autre voie", "Reconnaître l'intelligence de la main" tels sont quelques uns des titres de cette page, qui voisinent avec des vérités qui vont sans dire, mais qui vont tellement mieux en le disant !, du genre : "Ici, on s'occupe de vous bien mieux qu'à Pôle emploi, je le dis comme je le pense...", "...être apprenti n'est pas une maladie honteuse, ce n'est pas une voie par défaut...", "il faut admettre que l'on peut choisir une autre voie que le bac et les études, plus pratique au sens d'acquérir des compétences", "l'apprentissage, une voie d'avenir ? il en a toujours été ainsi !..."

        Bref, dans l'océan des délires et des aberrations des pédagogistes, et pour cette fois, que du bon sens ! Que du bonheur !...

(1) : un désastre moral et personnel pour chacun d'entre ces jeunes, qui n'a d'égal que le désastre financier pour la collectivité de ce gouffre à milliards pour rien qu'est devenu dans les faits, pour tous ces jeunes, le Ministère de la des-Éducation nationale...

PS : au moment où paraît cette note, on apprend la création d'un fonds national en faveur de l'insertion, de la formation et de la transmission des savoir-faire, qui permettra de mener à bien des actions d’insertion sociale et professionnelle en direction de publics en difficulté, et de renforcer son action en faveur de la transmission des savoir-faire traditionnels et de la formation des jeunes aux métiers du patrimoine. Voilà qui va dans le bon sens, et qui rejoint, même par des chemins différents, ce que nous venons de dire. Nous en reparlerons.... 

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL