UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

D'accord avec ... Claude Goasguen, sur le scandale de l'Ame.....

            Certes, on le sait, et ce n'est pas nouveau. Pourtant, il est bon que ce soit dit, et redit, jusqu'à ce que le scandale cesse.

           Car c'est bien un scandale, et un scandale d'Etat, que dénonce Claude Goasguen dans Valeurs actuelles du  30 septembre (propos recuiellis par Arnaud Floch, extraits...)

Claude Goasguen

         Alors qu'est débattu à l'Assemblée le projet de loi sur l'immigration, le député UMP veut en finir avec l' "angélisme" et dénonce les dérives de l'Aid emédicale de l'Etat.

            Vous avez été chargé par l’Assemblée d’un rapport portant, notamment, sur l’AME (aide médicale de l’État). Ce dispositif réservé aux sans papiers est mal connu des Français. Personne n’en parle. Comment l’expliquez- vous ? 

"L’AME fait partie des “zones d’ombre” de notre politique d’immigration. La gauche, qui l’a créée en 1998, n’en parle pas, et pour cause : elle préfère, pour des raisons politiques, dénoncer le traitement soi-disant “inhumain” dont seraient victimes les clandestins – alors même que la France est en réalité l’une des plus généreuses du monde à leur égard ! La droite elle aussi se tait, mais pour des raisons inverses : alors que nos électeurs réclament plus de fermeté contre les clandestins, elle a continué, par facilité, à laisser faire, et surtout à laisser dériver le fonctionnement et le coût d’un dispositif qui aboutit à cet incroyable constat : en France, aujourd’hui, les immigrés illégaux sont mieux couverts, en matière de santé, que ne le sont les immigrés légaux et les Français eux-mêmes ! C’est à la fois un gouffre financier et une “pompe aspirante” pour l’immigration clandestine. D’autant plus inacceptable, en l’état, à l’heure où l’on demande aux Français de se serrer la ceinture....

....Lorsqu’elle a été créée, il y a douze ans, elle devait permettre aux clandestins d’être couverts dans les seuls hôpitaux publics, et uniquement en matière de médecine d’urgence, de grossesse et de vaccination. Les deux premiers cas pour des raisons humanitaires, le troisième afin d’éviter la propagation de maladies infectieuses. Mais ce dispositif, comme je l’ai dit, a dérivé : l’AME couvre désormais à 100 % – c’est-à-dire sans ticket modérateur, contrairement à la CMU – l’ensemble des soins médicaux (lunettes, dentistes, cures, etc.), y compris auprès de médecins libéraux. Environ 200 000 clandestins en bénéficient.....

Budget initial de l’AME : 47 millions d’euros. Budget en 2010 : 520 millions ! Avec une rallonge de 150 millions d'euros, pour combler le déficit, on arrive à 670 millions d’euros par an, c'est-à-dire 3.350 euros par clandestin en moyenne....

Commentaires

  • Tout ceci est rigoureusement exact et dans une époque de crise où beaucoup de nos compatriotes sont sans mutuelles parce que trop chères et où on fait des coupes sombres dans la Sécurité Sociale, on voit des étrangers de tous les pays passer les frontières rien que pour se faire soigner gratuitement. Une honte!

Les commentaires sont fermés.