UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tragi-comédie d'un nom superbe massacré : de "Provence" à "Paca", ou...

            .....quand le Président de Région le plus mal élu de France n'arrive pas à sortir des aberrations technocratiques. Parce qu'il est lui-même un idéologue, membre du Pays légal, et fort éloigné de notre conception traditionnelle et charnelle de la France......

            On apprend que Michel Vauzelle vient, selon son expression, de jeter l'éponge. Et, à propos de quoi ? Oh, pas grand-chose, en apparence, mais un pas grand'chose qui, en réalité, va loin, et même très loin. Car il s'agit de la dénomination de la Province qu'il dirige : la Provence.

            Qui est, aujourd'hui, appelée, d'une façon aussi grotesque que contre-productive, Paca. Pour : Provence, Alpes, Côte d'Azur....

Les deux Blasons successifs de la Provence : de 1125 à 1246 les comtes de Barcelone étant comtes de Provence,  le blason est celui de la Catalogne : "d'or aux 4 pals de gueules" :

provence-aragon-roussillon.jpg

 

En 1246, le dernier comte de Provence, Raimond Bérenger V, marie sa dernière fille, Béatrice, à Charles 1er d'Anjou, frère de St Louis. Celui-ci amene avec lui ses armes : "d'azur à fleurs de lys d'or":

 

pROVENCE ARMOIRIES ANJOU.JPG

           Alors qu'on parle, pour les chanceux, de Bretagne, d'Auvergne, d'Alsace, de Corse..., les Provençaux font partis de ces mal-lotis, mal-menés technocratiquement par ces quelques fonctionnaires anonymes et obscurs tâcherons de bureaux, petits clercs besogneux non moins anonymes qu'eux, qui leur ont accolés des noms stupides ou affreux : ils sont maintenant, non plus provençaux, mais quoi au juste ? Pacaïens ?.....

           Ou : quand la stupidité rejoint l'idéologie, hostile à nos Racines et aux attaches historiques, sentimentales, culturelles et autres.... qui s'y réfèrent......

            Mais, revenons à notre sujet de départ : Michel Vauzelle vient donc de renoncer à changer le nom absurde et horrible de Paca pour reprendre le nom traditionnel de Provence. Et, pour quelle(s) raison(s) ? Eh bien, dit-il, parce que les Alpins ne voulaient pas voir disparaître le mot "Alpes", pas plus que les habitants de la Côte d'Azur ne voulaient voir disparaître celui de "Côte d'Azur". 

            La belle affaire ! Depuis quand l'intérêt général est-il la somme des intérêts particuliers? Que la Côte d'Azur soit superbe, et les Alpes également, voilà une vérité de La Palice qu'aucun provençal ne démentira. Mais, alors, faudrait-il dire aussi Camargue (elle n'est pas belle, la Camargue ?), Verdon (ce grand canyon unique en Europe et que, justement, l'Europe entière nous envie...), Calanques (ces morceaux de paradis situés sur la commune de Marseille et, pour deux d'entre elles, sur celle de Cassis ?), et Sainte Victoire (Cézanne !...) et Sainte Baume, et Mercantour ou Queyras... ?

            En réalité, Michel Vauzelle, qui traîne derrière lui de méchantes casseroles de subventions douteuses (qui le font être entendu par la Justice....); et qui est, nous l'avons dit, le président de Région le plus mal élu de France (avec moins de 40% de voix socialistes, contre plus de 60% de voix de droite !...); Michel Vauzelle, donc, vient de perdre une bonne occasion de redorer un peu son blason.

            Redonner son si beau nom à cette si belle Province de Provence ne lui aurait pas coûté grand-chose - puisqu'il est Président... - et lui aurait permis de corriger une anomalie aussi grotesque qu'aberrante. Mais justement, et c'est la troisème chose qu'il faut dire en parlant de lui : en plus de traîner des casseroles (une vraie batterie de cuisine, en fait...), et d'être illégitimement - quoique légalement - élu, Michel Vauzelle est un idéologue, solidaire de fait de cette classe politique et de ce Pays légal dont il est membre; solidaire de lui jusque dans les aberrations de son technocratisme - si l'on peut dire - car il n'a aucune affection pour nos Racines profondes.

            Ne parlons même pas de nos Racines religieuses et spirituelles, mais même nos Racines simplement historiques ne l'intéressent pas. Ou, du moins, il l'avoue lui-même implicitement lorsqu'il déclare jeter l'éponge... - pas beaucoup et pas assez pour entrer en guerre; elles ne valent pas la peine - pour lui - qu'il se mette à croiser le fer avec les bureaux et les technocrates, qui ne voient dans nos Héritages historiques que des kilomètres carrés à gérer.

            Déjà, au temps de la funeste Révolution, on avait proposé de remplacer nos Provinces, formées par l'Histoire, par 80 départements carrés (1) ! Il s'agissait de la première agression d'envergure contre nos Héritages historiques, mais cette agression n'est toujours pas terminée aujourd'hui : pour quelques reconnaissance surprenantes de faits historiques et culturels évidents (Corse, Alsace, Limousin, Auvergne...), combien de Provinces maltraitées (la Normandie, coupée en deux; la Bretagne, amputée de Nantes...) ou fondues arbitrairement dans des ensembles pas toujours logiques ni efficaces ?

            On ne peut pas trop demander à Michel Vauzelle, membre du Pays Légal. Il en partage, peu ou prou, l'idéologie anti racines du trop fameux "du passé faisons table rase !...

(1) : voir l'Ephéméride du 15 janvier et, ci dessous, la carte des 80 départements carrés !      

FRANCE 80 DEPARTEMENTS CARRES.jpg

Les commentaires sont fermés.