UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Roms comme la Shoah ? On demande un peu de décence, SVP !.....(1/2).

             Eh, oui, tout arrive ! : pour une fois, on va prendre le parti d'Eric Besson, sur ce Blog. Comme quoi, on n'est pas rancunier...

             Son parti contre le député villepiniste Grand et toutes celles et tous ceux qui, comme lui, osent sans vergogne comparer l'action des forces de l'ordre pour faire cesser des occupations illicites et.. les rafles de la Seconde Guerre mondiale !.... 

eric-besson-immigration-4142652mgeen_1715.jpg

           Ne reculant ni devant l'outrance, ni devant l'indignité du propos, le député villepiniste Jean-Pierre Grand a, en effet, osé déclarer, le lundi 16 août, à propos de la politique du gouvernement à l'égard des Roms : "C'est une politique de rafle. C'est inacceptable".

            Ce qui est inacceptable, c'est ce qu'il fait lui, et les tristes sires en compagnie desquels il tient ces propos, dégradants, pour lui, et pour eux (et pour elles).

             Et voilà qu'Eric Besson l'a mouché, comme il convenait : 

             "J'aimerais beaucoup que le vocabulaire spécifique de la Seconde Guerre mondiale, avec ce qui a été son atrocité - l'extermination industrielle, systématique des Juifs et des tsiganes - ne soit pas utilisé", a réclamé le ministre de l'immigration sur RTL mardi, au lendemain, donc, de la déclaration scandaleuse du sieur Grand.

            "Les personnes sont interpellées, leur identité est vérifiée, on leur propose de l'argent pour retourner dans leur pays d'origine: j'aimerais bien qu'on m'explique quel est le lien avec les rafles de la Seconde Guerre mondiale", a-t-il ajouté . "La France ne s'en prend pas aux Roms, contrairement aux bêtises, aux anachronismes (et aux) absurdités"entendus depuis que Nicolas Sarkozy a demandé le démantèlement de tous les campements illégaux en France, a assuré Eric Besson. 

             Le ministre a également critiqué l'éditorial du quotidien américain New York Times, pour qui la France mène une politique xénophobe pour des raisons électoralistes. "Cela prouve que même un grand quotidien de référence peut au milieu de l'été raconter et écrire des bêtises",a dit le ministre de l'Immigration, qui doit se rendre cette semaine aux États-Unis. "La question qui était posée et qu'a voulu trancher le président de la République, (c'était) oui ou non en France a-t-on le droit... d'occuper illégalement un terrain public ou privé ? La réponse est non."
 
PS : décidémment, le New York Times aime bien fourrer son nez dans nos affaires. Et toujours dans le même sens, et avec le même esprit : à gauche, toutes ! Nous remettons ici notre réaction des 23 et 24 septembre 2009 à un article particulièrement angélique (!) sur la douceur de la maghrébisation de Marseille ! Édifiant ! Surtout quand on sait ce qui se passe, et de plus en plus, et de plus en plus violemment, dans les banlieues. Disons simplement qu'on est désolés, sur ce point précis, que les évènements nous aient donné raison, contre le quotidien doux-rêveur.....

           

            new york times.pdf

Les commentaires sont fermés.