UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quand ménera-t-on, enfin, la seule politique qui s'impose ? Dedié à ceux qui ont des oreilles pour entendre, mais ne veulent surtout pas entendre....

          .... et des yeux pour voir, mais ne veulent surtout pas voir !

            Les documents suivants - auxquels nous n'avons apporté aucune modification - se trouvaient sur le fil LCI du 12 août.

            Instructif....

violences tirez sur les keufs.jpg
Extrait du clip "tirez sur les keufs" du rappeur Abdul X posté sur You Tube en juillet 2010, suscitant la colère des policiers, et que le site de partage a retiré jeudi 12 août après des dénonciations d'internautes.

                                "Tirez sur les Keufs" : le clip qui met en émoi la police

Par Alexandra Guillet , le 12 août 2010 à 13h28, mis à jour le 12 août 2010 à 16:25

 

Depuis juillet, une chanson clairement anti-police circule sur YouTube. Les syndicats de police s'indignent et le ministre de l'Intérieur a annoncé qu'il allait porter plainte. Entre temps, YouTube a retiré la vidéo.

Abdul X, dans le clip "Tirez sur les keufs" mis en ligne sur le site You Tube 

Le message de la chanson, accessible sur YouTube jusqu'à jeudi en milieu de journée, est aussi limpide que son titre : "Tirez sur les keufs". En l'espace de 2 minutes 30, un rappeur prénommé Abdul X déverse depuis le pied d'une barre d'immeuble, une arme à feu pointée vers la caméra, un rap aux paroles clairement anti-police. "Toutes les banlieues de Paname brûlent la police (...)", répète-t-il à l'envi en guise de refrain. " Si t'en vises un, tue-le, ne le rate pas (...) Une balle dans sa race (...) On est armés, ceux qui savent pas, on a plus le temps on met des tate-pa (...) tous les policiers sont des anciennes victimes de classe, pour moi, être un keuf c'est comme être une victime du DASS "...  (cliquer ici pour écouter un extrait de la chanson).

Informé par TF1 News de l'existence de cette vidéo, le syndicat Unité SGP Police-FO, ne cache pas son "profond écœurement".  "Même si on ne comprend pas toutes les paroles, on capte bien le message de haine qu'elles véhiculent et cela mérite une réaction judiciaire, réagit Yannick Danio, délégué national du premier syndicat de gardiens de la paix. Nous en appelons également au ministre de l'Intérieur. Suite aux événements de Grenoble, le chef de l'Etat a demandé à ce qu'il y ait de lourdes peines pour les personnes qui s'en prennent aux forces de l'ordre. Cela doit s'appliquer également lorsque cela passe par des images ou des mots". Même indignation pour le syndicat Alliance.

Hortefeux va porter plainte 

"C'est totalement scandaleux et inadmissible", s'indigne son secrétaire général Jean-Claude Delage. "Cette chanson est un appel à la haine contre l'Etat et contre la police. Nous demandons à Brice Hortefeux de diligenter une enquête et que des sanctions soient prises contre son auteur". Dans un communiqué, le syndicat Synergie-Officiers dénonce également "ce flot de haine digne des pires discours stigmatisants qui incite à de véritables pogroms contre les policiers (...) Dans un contexte d'explosion de la violence et de multiplication des agressions contre des policiers, de tels messages ne peuvent être banalisés".

Amené à réagir en marge d'une visite à Lyon, jeudi, le ministre de l'Intérieur a déclaré qu'il allait porter plainte. "Dès lors qu'il y a des propos de cette  nature (...) systématiquement je porte plainte. La tolérance zéro c'est partout, on ne laisse rien passer, a-t-il ajouté. (cliquer pour écouter la réaction de Brice Hortefeux).

La vidéo retirée de You Tube

L'origine de la chanson et du clip, posté par un certain "laskale" reste obscure. Il existe bien une page Myspace dédiée à un certain Abdul X. On y apprend qu'il serait originaire de Sèvres (92). "Jusqu'à présent il a fait des petits concerts par ci par la", est-il écrit. Aujourd'hui âgé de 19 ans, il aurait créé son propre label indépendant "Talion Recordz".

Mise en ligne sur YouTube début juillet, l'écoute de "Tirez sur les Keufs" reste  confidentielle, avec à peine 8700 visionnages. Elle risque de le rester car YouTube a retiré la vidéo jeudi en milieu de journée, rappelant à TF1 News que "lorsqu'une vidéo est signalée à plusieurs reprises par les internautes, ses équipes disponibles 24h/24H, étudient la demande et procèdent à son retrait si son contenu est contraire à nos conditions d'utilisations". A lire la flopée de commentaires injurieux qui avaient été laissés sous la vidéo par les internautes à l'encontre de l'auteur de la chanson, ce n'aurait de toute façon pas été le tube de l'été.

Par Alexandra Guillet le 12 août 2010 à 13:28

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL