UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Commémoration du 8 juin 1795...

(Communiqué)

DEVOIR DE MEMOIRE AU COEUR DU MARAIS

LE MEMORIAL DE FRANCE A SAINT-DENYS a souhaité s'associer au COMITE DE SOUTIEN POUR FAIRE MEMOIRE DE LOUIS XVII
constitué spontanément autour d'un certain nombre d'habitants du IIIe arrondissement, afin de commémorer chaque année la mort de Louis XVII et de faire élever, Square du Temple, une stèle rappelant les évènements tragiques qui se sont déroulés dans l'enceinte du donjon.

Louis XVII_2.jpg
Le second des "Rois martyrs"...

L'association Marais-Temple organise les cérémonies et messe en relation avec le mémorial de France et l'Association Louis XVI pour le roi Louis XVII.

Vous pouvez prendre contact avec cette association à l'adresse suivante:

Monsieur Paul Meyon
ASSOCIATION MARAIS-TEMPLE : http://sites.google.com/site/maraistemple/
15 RUE CHARLOT - 75003 PARIS

Prochaines manifestations:

Hommage à Louis XVII Mardi 8 juin 2010

À 18 heures 15 cérémonie civile devant la Mairie du III ième arrondissement, 2 rue Eugène Spuller :

-Musique: Des élèves du conservatoire du centre de Paris interpréteront des œuvres de Boccherini et de Gluck.

-Présentation et salutation des personnalités par Paul Meillon Président de l’association Marais-Temple.

-Dépose d’une gerbe.

-Dominique Perrin-Sabourdin, Docteur es lettres, habitante du quartier : Madame Elisabeth au Temple.

- Sébastien Mahieuxe interprétera les airs chantés par Louis XVII accompagné par sa sœur Madame Royale au piano pendant leur emprisonnement.

- Jacques Charles- Gaffiot, historien, Président de l’association Louis XVI : Valeur et symbole du testament de Louis XVI le 25 décembre 1792.

-Conclusion et temps de silence, avant de se rendre à l’église à travers le square du temple.

À 19 heures 30 messe de Requiem en l’église sainte Elisabeth, 195 rue du Temple 75003 Paris présidée par Monseigneur Patrick Chauvet, vicaire général, en présence du pasteur Alain Joly de l’église réformée des Billettes, du père Dominique Dye op. chapelain de l’ordre de Malte et du père Xavier Snoek curé de la paroisse.

Commentaires

  • Cet enfant a été torturé physiquement et moralement, on a essayé de lui abimer son âme, et je ne peux que penser aux paroles de l'Evangile :"Malheur à qui scandalise un de ces petits..."
    Malheureusement je ne serai pas disponible demain soir, mais je serai en pensée avec cette cérémonie.
    A. de Lauzun

  • au moins, le martyr de L'Enfant Roi unit les deux branches de la Maison capétienne !

    PUISSE SA MEMOIRE être enfin débarrassée de l'infamie des naundorfistes, malhonnêtes imposteurs !

  • mais pourquoi une cérémonie civile pour le Roi très chrétien ?

  • Il y aura aussi une cérémonie religieuse. (voir le programme).
    Mais que des laïcs rendent aussi hommage à cet enfant me paraît intéressant. La France a des chrétiens, mais aussi des être humains d'autres confessions. Et je pense qu'il est important que l'on prenne conscience à tous les niveaux... Une mère de famille ne peut qu'être outrée de ce qui s'est passé, et comprend notre reine Marie-Antoinette qui disait lors de son procès ; "J'en appelle à toutes les mères.

  • Constater que de nos jours, la mémoire de Louis XVII
    enfant martyr, puisse être publiquement honorée et
    religieusement commémorée, à l'initiative de personnes de
    toute condition, sans que cela ne soit considéré comme un
    "culte" rendu par quelques royalistes, montre que notre
    pays est prêt à faire le bilan objectif de la période
    révolutionnaire, celui qui pointe les méfaits d'une société
    qui pense s'autogouverner, sans la présence et l'action
    d'un véritable arbitre, à savoir le Roi, au risque de
    sombrer dans l'anarchie, la dictature ou l'autoritarisme,
    la guerre civile en plus.

    Démonstration est faite que la révolution ne pouvait se
    faire ou se concevoir, qu'avec le Roi, seul garant des
    libertés et de la justice.

Les commentaires sont fermés.