UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et pourtant, elle tourne !...

            Ils ont bonne mine, les tenants du politiquement correct, qui veulent -qui vont ?- virer Zemmour du Figaro parce qu'il a dit la vérité.

            Zemmour est en effet convoqué le lundi 29 mars par la direction du Figaro pour un entretien préalable à un éventuel licenciement, a indiqué le directeur de la rédaction, Etienne Mougeotte.
 
            Et il devra s'expliquer sur ses déclarations lors de l'émission "Salut les terriens", animée par Thierry Ardisson, diffusée en clair le 6 mars sur Canal +. Le polémiste y avait déclaré : "les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C'est un fait".

zemmour 2.jpg

            Ils auront beau le faire -éventuellement- virer du Figaro, cela ne changera rien aux faits. Est, est; non, non, disaient les Anciens. On aura beau nier les faits, les faits sont ce qu'ils sont. Et quand Zemmour dénonce, il dit les faits. Que cela plaise ou déplaise à l'intelligentsia révolutionnaire, qui truste les places dans notre Paf. Un Paf que le pouvoir politique -qui le paie d'ailleurs très cher...- commet l'imprudence -et la folie- de lui laisser.

             Et pourtant elle tourne, aurait dit Galilée à la fin de son procès.

            Et pourtant "les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes... C'est un fait".

           Même si un Mougeotte, qui hurle avec les loups, condamne Zemmour...

Commentaires

  • L'étonnement d'une partie du public à l'égard de cette affaire Zemmour me surprend. La jurisprudence issue de la loi de 1974 et des suivantes fait ressortir que, lorsqu'elle peut encourager ou justifier le "racisme" ce n'est pas parce qu'une constatation est vérifiable qu'il est légal d'en faire état ni à plus forte raison de la commenter. Selon l'expression empoyée par le juge Bruguière au cours d'un procès, "en matière de racisme, l'"exceptio veritatis" n'est pas recevable". En ce qui concerne les statistiques selon l'origine, il faut rappeler qu'elles sont illégales en vertu de réglementations déjà anciennes. Les recensements les excluent depuis bientôt 20 ans. C'est ce que l'on appelle, selon l'expression de Taguieff (qui l'approuve) l'obligation éthique d'aveuglement. Cela vous choque, vous trouvez cela absurde et contraire, non seulement à la liberté la plus élémentaire, mais encore à toute l'épistémologie européenne, fondée depuis les Eléates sur la perception lucide des réalités? Alors demandez l'abrogation des lois anti-discrimination! Ces lois existent depuis 35 ans et nous les avons laissées s'établir et se renforcer sans les contester dans leur principe. Tant que nous ne combattrons pas efficacement pour renverser cet ordre juridique scélérat, nous mériterons le sort qui nous est fait.

  • Tout à fait d'accord, Antiquus, avec ce que vous dites. Il faut, là comme ailleurs, remonter aux sources. On demande la suppression de la Halde, dans lafautearousseau, et c'est très bien, mais il est clair qu'il n'y a pas que la Halde à supprimer....

  • D'accord avec votre analyse mon cher Antiquus.
    J'ajouterais que le rôle des lois n'est pas de corriger les moeurs pas plus que de rectifier la pensée.

    Il y a de l'Eglise dans tout cela ; de celle qui, incapable de prouver qu'elle avait raison, fulminait que l'adversaire avait tort par nature.

    Quand on en est là, on a évidemment quitté toute civilisation.

Les commentaires sont fermés.