UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Paris, 17 janvier, Marche pour la vie : un évêque à la manif'...

            Nous ne nous souhaitons pas, ici, nous aventurer sur un terrain qui ne serait pas le nôtre, et prendre parti sur un sujet de société qui pourrait apparaître, sinon exclusivement, du moins en grande partie, comme relevant essentiellement du moral, du spirituel, du religieux....

            Mais tout n'est-il pas politique, jusques et y compris -et peut-être même surtout ?...- ces fameux sujets de société ?

            Ce que nous cherchons à faire, ici, c'est à lire les signes que nous propose régulièrement l'actualité, afin d'en tirer, si possible, car telle est la vocation de ce Blog, une leçon politique. Ces signes que, bien souvent, certains ne voient pas, alors qu'ils crèvent les yeux....

            Et il y en a, de ces signes, dans nos temps qui sont durs, mais qui sont nos temps, comme aime à le rappeler le Prince Jean, citant Saint Augustin. Celui sur lequel nous avons choisi de nous arrêter aujourd'hui, c'est cette Marche pour la Vie, qui s'est déroulée à Paris, le dimanche 17 janvier.

MARCHE POUR LA VIE 2010.jpg
De la Place de la république à l'Opéra....

            Car elle en est un, de signe, cette Marche; et de signe fort. Parce qu'elle montre, à l'évidence, que les choses changent, dans l'Eglise de France, que les lignes bougent, comme on aime à le dire aujourd'hui. Et c'est donc pour cela que nous nous y arrêtons....

            Vingt-six évêques, de France métropolitaine et de l'Outre-Mer, ont fait annoncer dans leurs Bulletins diocésains cette Marche pour la vie; et ils l'ont fait en en parlant positivement, d'une façon qui revenait concrètement à la parrainer de fait.

            Vingt-six évêques, c'est le quart de la Conférence Episcopale française !

            Et l'un d'entre eux, Monseigneur Dominique Lebrun (ci dessous), évêque de Saint Etienne, s'est mêlé aux 25.000 marcheurs (chiffre des organisateurs).

DOMINIQUE LEBRUN.jpg
 
            Voilà, c'est tout. Nous ne cherchons pas à faire de la récupération ou quoi que ce soit dans ce genre. Nous nous bornons à prendre acte de ce fait, car il est aussi, un fait politique important: le quart des évêques -même si un seul est venu- a osé prendre parti publiquement sur un sujet sensible; et l'a fait à contre-courant du conformisme ambiant, de la dictature du politiquement/moralement/religieusement correct; et en se moquant comme d'une guigne des oukases de l'omniprésente police de la pensée (unique, cela va de soi...).
 
            C'est un fait et une évolution assez nouvelle, et assez prometteuse, pour être -tout simplement- notée.
 
            Il y a tant de clignotants qui sont au rouge, ne passons pas à côté d'un qui se met au vert !....

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL