UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les propos nauséabonds de Yazid Sabeg

            Déjà le 21 Janvier Yazid Sabeg (1) avait lancé une première provocation de taille en déclarant : "La France est sur la voie de "l'apartheid" et « On ne peut pas accepter que la France devienne un pays d'apartheid",  lors de l'émission Questions d'info (LCP-France Info-AFP).

            "Aujourd'hui, on est en train de creuser un sillon qui nous conduit tout droit à l'apartheid : territorial, dans les têtes, social", a-t-il ajouté. "C'est une évolution qui est très engagée", selon lui...

            "Ce n'est même plus le communautarisme", a poursuivi M. Sabeg, "...on est une société qui est en train de se fractionner. C'est un vrai trouble à l'ordre public... c'est un sujet dont il faut qu'on s'empare".

            Il vient de récidiver puisque, le 6 février, il vient de faire cette déclaration franchement nauséabonde, et qui permet de poser la question : où sont les vrais racistes ? :

           "La situation se dégrade plutôt pour nos enfants... Si on n'agit pas vite et fort, on va construire un apartheid social et territorial. A quoi sert d'avoir des autoroutes, des industries florissantes, si notre cohésion sociale est minée. Il suffit de regarder la couleur de nos assemblées et de nos entreprises pour voir l'ampleur du problème: c'est d'une pâleur, d'une blancheur et c'est pas très frais d'ailleurs !"

           N'est-ce pas franchement scandaleux ? Schweitzer, tu dors...

(1) : Yazid Sabeg, 58 ans, d’origine algérienne, a été nommé à la mi-décembre au gouvernement en tant que commissaire à la diversité et à l'égalité des chances par le président Nicolas Sarkozy, pour mettre en oeuvre un plan de promotion sociale des minorités.

Commentaires

  • moi je trouve que la couleurr des lys est l'une des plus belles......

  • Les propos de Yasid Sabeg découragent tout commentaire. . C'est beau la démagogie, le refus peu courageux de prendre ses resposnabilités.
    Je redirais ce que j'ai déja écrit il ya 20 ans. " Quand aux jeunes de banlieue , ils ont des problèmes,! Qu'ils sachent qu'ils ne sont pas les seuls! Et que le respect de soi commence par le respect des autres. Il n'y a pas d'alternative".

    Si , il y a maintenant YAsid Sabeg, nommé en vertu de la compaisance des princes qui nous gouvernent, mais je ne me reconnais pas en ce ministre et j'ai trop de respect pour mes anciens élèves de toutes obédiences et toutes orgines, qui ont pu réussir, à force de tenacité , pour laisser un tel ministre les représenter. .
    l"'apartheid," il est aussi dans sa tête , c'est une sinécure qui lui permet de faire monter la pression.. Il faut le rappeler séverement à l'ordre

  • La place croissante de la question identitaire dans les sociétés pousse à ouvrir aux communautés l’espace de la démocratie politique.
    L’identité devient l’une des conditions d’exercice pratique de la citoyenneté.
    A l’idéologie des Lumières, qui relègue la différence à l’arrièreplan, il faut opposer la reconnaissance de l’identité, ayant la pleine capacité politique de se faire valoir comme telle.
    Cependant, on ne peut à la fois défendre le pluralisme comme légitimation et respect des différences tout en plaidant pour l’égalisation des conditions, qui réduira ces différences.
    Les différences peuvent s’affirmer les unes aux dépens des autres et il est parfaitement normal de défendre en priorité sa propre appartenance.
    Mais c’est une chose très différente de défendre son identité contre une démarche abusive (colonisation par exemple), et de considérer que seule a de valeur l’identité à laquelle on se rattache.
    Le principe de diversité n’est pas remis en cause par la première attitude, alors qu’il l’est par la seconde.
    Mr Yazid Sabeg, attention à ne pas trop tirer sur la corde...

  • Mais, cher Sébasto, cette incohérence que vous pointez si justement provient tout simplement de ce que, de manière avérée, les français sont interdits d'identité! Ils ont tacitement consenti, même parmi les meilleurs, à reconnaître à "l'autre" le droit de porter en lui une identité collective, en plus de celle, purement administrative, de français. Ceux qui n'ont pas la chance d'avoir une origine étrangère sont ainsi privés officiellement de cette dimension. C'est de l'automutilation!

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL