UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humeur : N'en déplaise à Louis Schweitzer, l'idéal du crapaud c'est toujours la crapaude...(1/2)

            Encore une raison supplémentaire de dissoudre la Halde ! Dans la période de crise que nous traversons, où le Pays Légal trouve des milliards pour rafistoler le système mais où les manants que nous sommes tirent la langue de plus en plus, et alors que des économies s'imposent à tous les niveaux, la Haldede Monsieur Schweitzer vient de pondre encore, et pour très cher, un de ces rapports dont elle a le secret : abracadabrantesque, comme dirait son géniteur moral, Jacques Chirac.

            Pas moins de 29 ouvrages scolaires et 3.097 illustrations des-dits ouvrages ont été passés au crible par une équipe de chercheurs de l'université Paul-Verlaine de Metz, nous dit Laetitia van Eeckhout, dans Le Monde du 7 novembre. Résultat : pour un coût de 38.000 euros tout de même, un rapport de 207 pages, censé répertorier la discrimination dans les manuels scolaires ou, si l'on préfère, censé analyser la manière dont les manuels scolaires perpétuent les stéréotypes.

            On le sait depuis bien longtemps, depuis les débuts de sa Halde: il n'y a rien de plus urgent en effet, pour Louis Schweitzer -dit aussi "Louis sept milllions sept" (1)-, que d'affronter les moulins à vent......

            Dans son article du Monde, Laetitia van Eeckhout s'en tient surtout aux manuels d'histoire ou d'économie, et n'évoque qu'à peine ceux de SVT (Sciences de la vie et de la terre), épluchés eux aussi par le rapport : ce sont pourtant les propos suscités par ces derniers, révélateurs d'un esprit faux, et faussé jusqu'au trognon, qui sont in fine les plus ahurissants.....

            Mais commençons par le commencement. Laetitia nous livre un savoureux passage sur un manuel d'histoire qui a choisi, pour évoquer l'Islam et le Catholicisme, la cathédrale de Chartres et une mosquée en pays musulman. Laetitia s'en étranglerait presque - la pauvre !...- : les auteurs du rapport -qui s'en étrangleraient presque eux aussi, les pauvres !....- notent avec effroi et consternation que "...Le lien qui est fait avec les appartenances religieuses, et en particulier l'islam, tend aussi à entretenir une discrimination. Pourquoi Nathan (manuel d'histoire-géographie de terminale) illustre-t-il l'islam avec une mosquée située hors du territoire national, et le catholicisme avec la cathédrale de Chartres ? Forcément, un tel choix ne peut que renforcer l'idée que l'islam est une religion étrangère à la France".

           Il faudra juste rappeler à ces ignares, à ces incultes de l'Université Paul Verlaine de Metz qu'ils ne sont que des jean-foutre. Et que la présence massive d'un Islam en France ne date que d'hier (1975 et les décrets Chirac) alors que le christianisme est à la base de notre histoire et de notre mental,qu'il en est l'un des élèments majeurs et fondamentaux, et ce depuis plus de mille cinq cents ans, depuis le baptême de Clovis. Mille cinq cents ans : une paille ! Faudra-t-il s'excuser un jour que les Châteaux de la Loire, le Mont Saint-Michel, Versailles et les Cathédrales aient été construites par des chrétiens et non par des barbus enturbannés ? Et mettre "cela"  (les Châteaux de la Loire, le Mont Saint-Michel, Versailles et les Cathédrales) sur un pied d'égalité avec une mosquée ?

            Encore cette présence massive, outre qu'elle est toute récente ("d'hier", comme dirait Chateaubriand...) n'est-elle pas le fruit d'un processus désiré et voulu, librement consenti par le peuple français; mais bien plutôt elle est le fruit d'une violence faite à ce peuple, à qui l'on a imposé cette irruption massive -fait inédit dans son histoire, par son ampleur et sa soudaineté- sans jamais lui demander son avis et sans jamais le consulter; et c'est pourquoi nous nous estimons fondés à remettre en cause, à quelque moment que ce soit, non pas forcément la légalité de cette présence, mais certainement, oui, sa légitimité..... (à suivre....)

(1) : Voir la note "Comment Louis "Sept millions sept" ose-t-il encore regarder "ses" (?) salariés en face ?.....", du 19 Mai 2008, dans la Catégorie "France (politique intérieure).

Les commentaires sont fermés.