UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean-Pierre Raffarin est allé très loin...

            L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a en effet estimé lundi 11 Août sur RMC  que la France n'avait pas à "donner de leçons" à la Chine en matière de droits de l'Homme.

         "Les Chinois n'ont pas à nous donner de leçons mais nous n'avons pas non plus à donner de leçons. Je pense que notre histoire ne nous autorise pas à être aujourd'hui ceux qui dans le monde doivent distribuer les compliments... Notre histoire doit nous conduire un peu à l'humilité", a-t-il estimé depuis Pékin.

        Il a raison, et nous y reviendrons bientôt. Eclipsée peut-être par une actualité assez riche (Jeux Olympiques, conflit Russo-Géorgien....) cette déclaration, pourtant sensationnelle au sens étymologique du terme, ne semble pas avoir été saisie pleinement par les observateurs.

        Ou alors elle l'a très bien été, au contraire, et ils ne préfèrent pas en parler trop ? A suivre...

Les commentaires sont fermés.