Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La rétention de sûreté entre dans notre Droit...

          Nous en parlions il y a quinze jours (1): le Conseil Constitutionnel a validé -le lundi 22/02- le projet Dati de rétention de sûreté.

          Les condamnés les plus dangereux pourront donc désormais être enfermés à vie (sous certaines conditions, évidemment, minutieusement détaillées.....). La rétention de sûreté entre donc dans notre Droit.

          C'est bien sûr une claque pour Jean-Louis Debré, Président du Conseil Constitutionnel, après les propos très durs qu'il avait tenus contre Nicolas Sarkozy: certains attendaient le dit Conseil comme "premier opposant de France" !... C'est aussi une claque pour les idéologues qui, obstinément, ont refusé de voir la réalité comme elle est.

          En axant uniquement leur lutte contre le projet Dati sur la crainte de voir punir quelqu'un pour une "dangerosité virtuelle", ils se sont une fois de plus trompés de combat en se coupant de l'opinion populaire; ils se sont enfermés dans un splendide aveuglement qui leur a fait perdre la partie. Le laxisme qui dure depuis trop longtemps, et qu'ils favorisent de facto par leur position idéologique, ne fait qu'encourager des crimes qui n'ont rien, eux, de "virtuels".

          C'est une défaite de l'aveuglement et des lunettes roses....

(1): voir les trois notes "Réflexions et libres propos au sujet des délinquants récidivistes: "ils" parlent des Lettres de Cachet, mais "ils" oublient Outreau et Anne-Lorraine....." dans la Catégorie "Justice".

Les commentaires sont fermés.