Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

legitimistes

  • Ephéméride du 5 août

     

    58 Avant JC : Fin de la bataille de l'Ochsenfeld 

    César refoule Arioviste et ses Germains au-delà du Rhin : il s'agit de la deuxième bataille majeure de la Guerre des Gaules, après celle de Bibracte contre les Helvètes...

    Jules César avait déjà été appelé à l'aide une première fois par les Gaulois, lorsque les Helvètes avaient décidé de quitter leurs montagnes pour s'installer dans l'Ouest de la Gaule :  il les écrasa à Bibracte, les obligeant à retourner dans leurs montagnes (voir l'éphéméride du 28 mars).

    Un autre peuple était également entré en Gaule, sans que les Gaulois ne réussissent à le chasser : Arioviste et ses Germains avaient traversé le Rhin vers 72 avant JC, emmenant avec eux les Suèves, les Harudes, les Marcomans, les Triboques, les Vangions, les Némètes et les Sédusiens, soit, peut-être, environ 120.000 personnes... 

    froshdorf,comte de chambord,comte de paris,legitimistes,orleanistesEduens, Arvernes et Séquanes, tous alliés pour l'occasion, furent écrasé le 15 mars 60, à la bataille d'Admagetobriga : ils demandèrent donc, de nouveau, l'appui de Rome. Jules César décida de repousser Arioviste, craignant qu'une fois la Gaule soumise, les Germains ne représentent un danger pour Rome même, comme les Cimbres et les Teutons - défaits par son oncle, Caius Marius (ci contre)... - quelque quarante années auparavant (voir notre éphéméride/évocation du 17 janvier).

    Arioviste se mit en marche en direction de Vesontio (Besançon), la capitale des Séquanes. Mais César, à marche forcée, réussit à l'y précéder et à s'y fortifier.

    Début août, César reprit sa progression vers Arioviste, qui se trouvait à une quarantaine de kilomètres. Des escarmouches eurent lieu pendant les premiers jours du mois, jusqu'à l'affrontement final entre les six Légions romaines (environ 35.000 hommes) et l'armée d'Arioviste, largement supérieure en nombre (probablement 70.000 guerriers, voire plus...). C'est par leur tactique et leur habileté que les Romains triomphèrent de cet adversaire largement supérieur en nombre : comme son oncle Marius l'avait fait pour les Cimbres et les Teutons, César augmenta la panique de ses adversaires en massacrant les femmes et les enfants qui étaient en arrière, dans le camp ennemi...

    Son armée totalement anéantie, Arioviste n'eut d'autre solution que de repasser le Rhin : certains historiens disent même que, dans sa déroute, il dût le franchir... à la nage !  

    Quatre mois à peine après son intervention victorieuse contre les Helvètes - appelé par les Gaulois - César remporte donc, dans la foulée - et toujours appelé au secours par les Gaulois... - une seconde victoire retentissante en Gaule : cette fois-ci, et malgré les difficultés qu'il va encore y rencontrer (révolte de Vercingétorix...) il n'en partira plus, du moins avant d'y avoir assis son pouvoir, et celui de Rome, sur la totalité des quelques soixante tribus ou peuplades gauloises qu'il nomme lui-même dans ses Commentaires, le De Bello Gallico.  

     

    froshdorf,comte de chambord,comte de paris,legitimistes,orleanistesC'est dans la plaine d'Alsace, entre Mulhouse et Aspach, près de Cernay, qu'eut lieu la bataille de l'Ochsenfeld : 

    http://bataillescelebres.hebergratuit.net/ochsenfeld/index.html?ckattempt=1

     

    9 aout,charles ix,edit de roussillon,premier janvier,lotharingie,charlemagne,carolingiens,france,allemagne

     

    Lire la suite