Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

henri boulad

  • A écouter comme suite et complément de notre dernier Café politique avec Annie Laurent : sur France 24, entretien avec le Père Henri Boulad sur le fondamentalisme musulman....

    "... L'Islam peut-il se réformer sans se dénaturer ? ...naïveté monumentale de l'Occident... Bas les masques : que les islamistes prennent le pouvoir afin de montrer ce qu'ils peuvent faire : ils ne feront rien, avec leurs pseudo-solutions de la charia... Les islamistes sont des irréductibles; c'est un fascisme qui refuse toute autre perspective que la sienne... En Occident nous sommes dans un "politiquement correct" qui est en train de nous tuer...." 

    Ces réflexions du Père Boulad ne sont à prendre que comme un élèment supplémentaire à verser au dossier de la radicalisation actuelle que l'on constate, partout, dans le monde musulman. Une radicalisation qui ne pourra pas ne pas avoir d'effets sur les masses musulmanes présentes en Europe, et en France (on sait déjà que la majorité des tunisiens vivant en France ont voté pour des partis islamistes...). Nous sommes partis, à le remorque des États-Unis, combattre le terrorisme islamiste en Afghanistan (!) : voilà que, en partie grâce à la déstabilisation de la Lybie à laquelle a poussé BHL, entraînant Sarkozy, "un" Afghanistan est en train de s'installer au Sahel, beaucoup plus près de chez nous, et dans une zone où nous avons de réels intérêts. L'Algérie est concernée : qu'ils viennent d'Afrique du nord (les "maghrébins") ou d'Afrique sub-saharienne (les "noirs"), que feront les musulmans résidant en France si l'Algérie "bouge" ? Nous avons là une "cinquième colonne" explosive : gouverner, c'est prévoir....