Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

baux de provence

  • Ephéméride du 23 mars

     

    1594 : Première partie de Jeu de Paume pour Henri IV, un jour après son entrée dans Paris...

     

    La veille, le roi a fait son entrée dans Paris (voir l'Ephéméride du 22 mars), la ville qu'il assiégeait depuis le 30 juillet 1589 (presque cinq ans !...) et qui se refusait obstinément à lui...

    Pourquoi donc, car cela paraît surprenant plusieurs siècles après, commencer en quelque sorte ses activités dans une capitale si chèrement et si longuement convoitée par... une partie de Jeu de Paume ? On le comprendra mieux si l'on se replonge quelques instants dans la mentalité, les moeurs et les goûts de l'époque... 

    Ancêtre direct du Tennis, mais aussi de la Pelote basque et, plus généralement de tous les jeux de raquette, le Jeu de Paume était extraordinairement populaire sous la Royauté (le mot anglais "tennis" vient du français "tenez !", mot que dit le joueur à son partenaire en lançant le service).

    La paume consistait à se renvoyer une balle, appelée éteuf, au-dessus d'un filet; on jouait en individuel (1 contre 1) ou en double (2 contre 2). Très vite (XIIIème siècle) les joueurs portèrent un gant de cuir, afin de protéger la main qui frappait la balle; au début, la paume se pratiquait en plein air, mais à partir du XIVème siècle on se mit à jouer dans des terrains de jeu couverts : les salles de jeu de paume, également appelées tripots...

    Lire la suite

  • A notre ami Gérard Jouve....

     

    jouve.png

                    Nous vous l'annoncions lundi, Gérard Jouve, un ami, nous a quittés. Il a été enterré hier, après une messe en l'église Saint Vincent des Baux, ce grand petit village qu'il a si fidèlement et si bien servi, jusqu'à l'extrême limite  de ses forces.

                    Nous avons pensé qu'une intelligente façon de manifester notre intérêt pour lui, et de rendre -un peu...- sensible ce qu'il représentait à nos yeux, était de mettre en ligne une courte vidéo de cette belle journée de 2002 au cours de laquelle, dans sa Mairie des Baux, il a si chaleureusement reçu le Prince Jean. Vous pourrez également entendre la réponse du Prince....

                    http://www.dailymotion.com/video/xa54h7_gjouve_news

                    Ce sont ces images  joyeuses, chaleureuses, que nous gardons de Gérard Jouve, avec tant d'autres de tout ce qu'il a fait, de toutes ces oeuvres où, comme le dit Maurras, "le meilleur de nous subsiste quand le matériel disparaît tout entier".....