UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au cinéma, la chronique de Guilhem de Tarlé : Benedetta.

1.jpg

 

A l’affiche : Benedetta, un film de Paul Verhoeven, avec Virginie Efira (Benedetta Carlini), Daphne Patakia (Bartolomea), Charlotte Rampling (l’Abbesse, Mère Felicita), Lambert Wilson (le Nonce),
« inspiré de faits réels », adaptaté du roman de Judith C. BrownSœur Benedetta, entre sainte et lesbienne, publié en France en 1987.

guilhem de tarlé.jpgBenedetta… L’affiche m’attirait mais la « pub » du film vantait l’histoire d’une religieuse lesbienne. J’avais alors renoncé jusqu’à ce que les « faits réels » – et « quelque diable aussi me poussant » - ne m’incitent – hélas - à renoncer à mon renoncement.

A vrai dire, comme tout âne ignorant, je n’avais jamais entendu parler de cette religieuse italienne du XVIIe siècle, Benedetta Carlini, et de son ordre des Théatines,
et je ne suis d’ailleurs pas sûr après avoir vu ce film que cette lacune manquait à ma culture.
S’agit-il réellement d’une « mystique » ou d’une folle, manipulatrice, habitée par le Diable ainsi que sa « complice », la novice Bartolomea ? 

J’ai imaginé et espéré, en fait, un film qui aurait pu être passionnant sur le combat intérieur mené par une religieuse contre des assauts sataniques, et la scène des serpents m’a conforté dans cette idée. Malheureusement, ou Malencontreusement, le Mal, précisément, a pris un Malin plaisir à prendre le dessus avec sa fournée de grotesque, de violence, de porno et même de blasphématoire. 
A aucun moment le réalisateur ne suggère le couvent en prières et ni la Mère Felicita ni le nonce ne semblent posséder une once de foi, au contraire.

Déjà j’aurais pu ne pas voir Elle (2016) du même réalisateur, mais mon épouse est moins sévère que moi, qui n’aime pourtant pas Virginie Efira.

PS : vous pouvez retrouver ce « commentaire » et plus de 500 autres sur mon blog Je ciné mate.  

Pour mémoire :  palmarès des films vus au cinéma en 2020 et 2021

Titre

Réalisateur

appréciation

genre

nationalité

Date de sortie

Dark Waters

Todd Haynes

Je recommande

Biopic, drame

américain

Février 2020

Le cas Richard Jewell

Clint Eastwood

Je recommande

drame

américain

Février 2020

La fille au bracelet

Stéphane Demoustier

Je recommande

Drame, justice

Français

Février 2020

5ème set

Quentin Reynaud

Un très bon film

drame

Français

2021

Cruella

Craig Gillespie

Une bonne soirée

Comédie dramatique,

américain

2021

Les Misérables

Ladj Ly

Je recommande

Drame

français

Novembre 2019

Médecin de nuit

Elie Wajeman

Un bon film

Drame

Français

2020

Les Racines du monde

Byambasuren Davaa

Un bon film

docufiction

Mongol-allemand

2021

Des hommes

Lucas Belvaux

Un bon film

Drame, historique

Français

2021

Tokyo shaking

Olivier Peyon

Un bon film

Drame, docufiction

Français

2021

Annette

Leos Carax

Une bonne soirée

Drame

Français

2021

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel