UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En réponse au commentaire de "Toulonnais" sur Clemenceau...

1A.jpg

Comme l'expliquait, en vain, Bainville dans L'Action française, à partir du moment où on signait "avec l'Allemagne", la Victoire était perdue, et c'était la guerre "pour dans vingt ans"... Il ne fallait pas "signer avec", il fallait faire disparaître l'Allemagne unie...

Clemenceau ? Responsable et coupable !

 

Bonjour cher ami, et merci pour votre commentaire. Nous avons attendu quatre jours pour y répondre, car notre Ephéméride d'aujourd'hui parle du désastreux Traité de Versailles, voulu, mené et signé par Clemenceau, qui devait reconnaître plus tard : "nous n'avons pas obtenu tout ce que nous pouvions et devions obtenir".

Mais, pourquoi donc ? La France était victorieuse, et Clemenceau par anti catholicisme bête et borné a bien démoli l'Empire austro-hongrois, par pure haine idéologique du catholicisme. Or, cet Empire nous aurait bien servi, justement, "après", pour contrer Hitler. Ce n'était pas l'Empire austo-hongrois qu'il fallait démolir et démembrer, mais bien l'Allemagne.

Seulement, voilà : contrairement à ce que vous semblez croire, Clemenceau était croyant et religieux, mais croyant et religieux de la religion démocratique, laïque et révolutionnaire. Il a fait ce qu'il a voulu avec l'Autriche-Hongrie (destruction) mais il n'a pas touché à l'Allemagne, persuadé qu'il suffisait de renverser un Roi (en l'occurrence, un Empereur) et d'installer Sainte Démocratie à sa place pour que l'Allemagne devienne une Nation civilisée, guide avec nous des autres nations du monde.

Il était pénétré du préjugé prussophile des Encyplodistes, pères de la Révolution, de cette même Révolution, des Républiques et des deux Empires, qui ont tous oeuvré en faveur de la désastreuse unification allemande, en contradiction frontale avec la politique traditionnelle des Rois de France, qui triompha dans les Traités de Westphalie : l'émiettement de l'Allemagne.

Ce faisant, tous, des Encyclopédistes à Clemenceau - chef et maître du Système en 1918 - ont agi en intelligence avec l'ennemi.

Maurras avait raison avec son jeu de mots : Clemenceau c'est bien le "Perd la Victoire". Il ne voulait pas le démembrement de l'Allemagne, que la France pouvait facilement imposer (comme elle a imposé le stupide démembrement de l'Autriche-Hongrie).

Ce faisant, il nous a donné Hitler et toutes les horreurs qui allèrent avec...

Commentaires

  • Chers Amis,
    Merci de votre réponse, mais permettez-moi d'insister. Vous ne pourrez disconvenir que Clémenceau voulait imposer, au moins, de très lourdes indemnités à l'Allemagne, alors même que Lloyd George a, lui, tout fait pour éviter une hégémonie de la France (puisque c'est en fait Elle, la France, qui a gagné la guerre, avec une certaine aide limitée des anglais). Ce disant, je partage votre détestation de Clémenceau, croyez-moi. Bien à vous, pour Dieu et pour le Roi.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL