UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un policier dans un état grave à Lyon après avoir été agressé alors qu'il était avec sa femme aux cris de "Je vais t'... sale flic !"

460x345_38449822184_01ba5680b4_o11.jpg

Je vais t’... sale flic !” : un policier roué de coups en bas de chez lui à Lyon (photo/légende tirées de Lyonmag)

 
Camelia Jordana, Omar Sy, les diverses associations totalitaires du soi disant anti racisme n'ont pas réagi. Vous avez dit bizarre ? Pourtant, Camelia Jordana réagit très très vite d'habitude, au point même d'inventer que des gens se font "massacrer"  par la police : et là qu'un policier se fait vraiment massacrer, elle ne dit rien. Vous avez redit Bizarre ? 
Les deux assassins (oui, assassins, car l'intention vaut l'action...) ont appelé des "jeunes du quartier" à la rescousse : des "jeunes" ? On a compris...

Selon les informations de Lyonmag, dimanche vers 4h30 du matin, Boulevard Yves Farge à Lyon, un policier hors-service était en train de se garer non loin de chez lui quand une autre voiture est venue s’arrêter brusquement à sa hauteur. Rapidement, deux individus sont descendus. L’un a crié « Je vais t'... sale flic ! ». Face au danger, le policier et sa femme sont remontés dans leur véhicule et ont appelé des renforts.  Alors qu’ils allaient entrer dans le hall de leur immeuble, une douzaine d’individus leur sont tombés sur le policier qui a été frappé de plusieurs coups de matraque télescopique.

Malgré les coups, il parviendra à mettre sa femme en sécurité dans le hall de l’immeuble mais va se faire tabasser au sol. C’est un voisin et des renforts de police qui permettront de mettre fin à l’attaque, laissant la victime dans un état grave. Il souffre de plusieurs fractures, une opération est envisagée dans les prochains jours. "Il a été massacré" a affirmé ce matin sur CNews un syndicaliste qui était invité en plateau, confirmant l'état sérieux du policier.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel