UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Demain, ne manquez pas notre Ephéméride du jour...

lfar flamme.jpg1892 : Léon XIII impose le "Ralliement" à la République, premier acte de la capitulation en rase campagne de l'Eglise catholique face à la Nouvelle Religion Républicaine. Trente quatre ans, un autre Pape, Pie XI, "sanctionnera" l'Action française, qui menait la croisade contre le nazisme montant en Allemagne...

Dans un cas comme dans l'autre, l'Eglise "légale" aura bien servi la Révolution, dont l'oeuvre et le but essentiel est, justement, la destruction de l'Eglise catholique autant que de la Royauté traditionnelle; conscient, "mais un peu tard" (comme le dirait La Fontaine), Léon XIII déclara à ses intimes : "ils nous ont bien eu !..."

De même, Pie XI, qui prit en 1926 les écoeurantes "sanctions vaticanes" contre l'Action française verra-t-il, mais là aussi trop tard, ses sanctions levées par le nouveau Pape, Pie XII, en 1939 (ce fut son premier acte pontifical)...

lafautearousseau

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL