UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sur Sud Radio avec André Bercoff, David Le Bars : "La minorité qui déteste la police et véhicule la haine est très active!"

André Bercoff reçoit David Le Bars, patron du Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN), auteur de « La Haine dans les yeux » (aux éditions Albin Michel).


Commentaires

  • La police reste le chien de berger du système. Le Bars dit : "Imaginez si la police était responsable d'un mort dans les quartiers". Elle avait moins de scrupules en 1934 pour tirer sur des Français, pour beaucoup d'entre eux, anciens combattants de la Grande Guerre. Certains rétorqueront "Autre temps, autre moeurs", mais il ne s'agit pas de moeurs mais d'actions policières. En 1934, la république peut tirer sur des Français mais en 2015, elle n'ose pas tirer sur la racaille des banlieues, par peur ou par idéologie ?

  • Vu , hier , sur une émission TV ( BFM ? ) un reportage montrant , entre autres la prise à partie de deux policiers par une meute de " black blocs " et se réfugiant dans une laverie ; continuation avec vitrine de la laverie défoncée , commentaires " tu as peur , tu " chiales " etc
    . .Bref , la peur n'était pas du côté des BB mais des policiers . Et puis cette fine observation du journaliste sur le fait que les BB avec leur simple veste à capuche et leurs " baskets " allaient plus vite que les policiers avec leurs vêtements protecteurs ; forcément les BB n'ont pas besoin de lourdes protections ayant , sans doute , bien compris que la principale hantise de ces forces était de blesser ( pas de coup de bottin comme dans les vieux films policiers ) ; les BB n'ont pas de ces scrupules ; dés lors , il ne faut pas s' étonner de ce que l' on peut voir .

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel