UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Terrorisme islamiste : Macron nomme enfin l'ennemi, mais n'en fait que mieux ressortir le "deux poids deux mesures" du Système...

NRR 2.jpgEmmanuel Macron a nommé le "terrorisme islamiste" et "l'hydre islamiste" lors de l'hommage aux quatre fonctionnaires tués dans l'attaque à la préfecture de police de Paris.

Enfin !

C'est un peu peu, c'est un peu tard, c'est très affaibli par le fait que l'aveu était obligatoire, étant donné l'énormité de l'événement, mais on pourrait penser que c'est quand même mieux que rien...

Sauf qu'il a bien pris soin d'ajouter aussitôt :

"Vos collègues sont tombés sous les coups d'un islam dévoyé et porteur de mort qu'il nous revient d'éradiquer... Ce n’est en aucun cas un combat contre une religion", a-t-il continué, "mais contre son dévoiement qui conduit au terrorisme"...

Donc, si on comprend bien, le chef du Système en place, le président de la Nouvelle religion républicaine, veut bien faire la guerre au terrorisme, mais surtout pas à une religion, en l'occurrence l'Islam. "En aucun cas", insiste-t-il.

C'est là que l'on voit le mensonge intrinsèque sur lequel repose le Système.

Nous citons régulièrement ici ce passage de René Viviani, "illustre" prédécesseur d'Emmanuel Macron, totalement oublié aujourd'hui. René Viviani, député socialiste, l'un des fondateurs de L'Humanité, fut Président du Conseil lorsqu'éclata la guerre de 14.

Il avait prononcé un discours à l'Assemblée nationale, le 8 novembre 1906, dont nous extrayons ceci :

"...Nous sommes face à face avec l’Église catholique...

...Les Congrégations et l’Église ne nous menacent pas seulement par leurs agissements, mais par la propagation de la foi...

...La neutralité fut toujours un mensonge.

Nous n'avons jamais eu d'autre dessein que de faire une université antireligieuse... de façon active, militante, belliqueuse...

...Nous nous sommes attachés dans le passé à une œuvre d'irreligion; nous avons arraché la conscience humaine à la croyance...

...Ensemble, et d'un geste magnifique, nous avons éteint dans le ciel des lumières qu'on ne rallumera plus...

...Nous ne sommes pas seulement en présence des congrégations, nous sommes en face de l'Eglise Catholique, pour la combattre, pour lui livrer une guerre d'extermination..."

Ainsi donc, Macron, le Viviani d'aujourd'hui, n'est pas en guerre contre une religion (l'Islam) alors que le Système qu'il préside repose sur "une guerre d'extermination" contre une autre religion (le christianisme) qui, elle, est consubstantielle à la Nation française, et qui a joué un rôle fondamental et fondateur dans sa naissance ! C'est par et dans cette guerre totale que le Système s'est construit, fondé, cimenté sur la guerre ouverte, totale et d' "extermination" contre le christianisme.

Ce que le défunt Chirac - que nous ne regrettons pas, rappelons-le - appelait "les colonnes du Temple", parlant de la loi de 1905, instaurant, non pas la laïcité - invention chrétienne et pratique royale - mais un haineux laïcisme visant à exterminer la religion chrétienne...

Par contre, "en aucun cas un combat contre une religion" (l'Islam)...

Cherchez l'erreur !

NRR 1.jpg

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel