UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Paris Villani" ? Et pourquoi pas !

Donc c'est fait. Cédric est candidat, il y va, et contre Griveaux, s'il-vous plaît. Griveaux/Macron, comme il y a Castaner/Macron.

Rien que pour ça, rien que pour être le grain de sable dans la machine trop bien huilée de ces deux serviteurs trop zélés, trop léchés, trop parfaits (!), il nous est déjà sympathique; et avec Hidalgo en face, qui traîne son bilan désastreux (saleté, circulation (?), migrants, on en passe et des aussi pires) il devient encore un peu plus sympathique...

C'est vrai, on se demandait depuis le début ce qu'il allait faire, ce Poincaré des temps d'aujourd'hui, dans cette galère fourre-tout d'En Marche, dans cette invraisemblable brocante bric-à-brac du tout et son contraire : mais, s'il s'en dégage, s'il s'en désengage ?...

Bien sûr, on en reparlera.

Mais déjà, rien que pour le coup de pied dans la fourmilière, oui, nous on dit, carrément : Villani ? Et pourquoi pas !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel