UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pour préparer le 15 Août : l'axe exact du château de Versailles...

Jeudi prochain, ce sera le 15 Août, l'Assomption : saviez-vous l'importance de cette date, sous la Royauté ? Et comment Louis XIV en était tellement pénétré qu'il l'a inscrite dans "son" château ?

Voici le texte accompagnant la dernière photo de notre Album "Versailles, le palais-temple du Roi soleil : un triple poème, humaniste, politique et chrétien"...

(Tiré du Blog de Jean-François Guillou, que nous remercions ici...)

 

L’orientation générale des bâtiments et des jardins n’est pas exactement positionnée sur un axe Est-Ouest :

En réalité, l’angle que fait le Grand Canal avec l’Ouest est de 22° vers le Nord.

Erreur de l’architecte ? Lorsque les navigateurs calculent une cap-route, ils utilisent un azimut pour lequel le Nord est à 0°, l’Est à 90°, le Sud à 180°, l’Ouest à 270°. Ici, l’azimut est donc de 270°+22°=292°.

Mais pour les astronomes, l’habitude est le plus souvent de calculer l’azimut à partir du Sud, soit ici 90°+22°=112° (22° au Nord de l’Ouest, donc…).

Sachant que le soleil se couche exactement à l’Ouest lors des équinoxes, et qu’il se couche plus vers le Sud entre septembre et mars (automne-hiver), et plus vers le Nord entre mars et septembre (printemps-été), la question est :
A quelle date le soleil se couche-t-il dans l’axe exact décrit par le Grand Canal ?

Une réponse souvent fournie est celle du 25 août. Pourquoi ? Parce que c’est la saint Louis...

Oui mais… pas tout-à-fait.

A quelle date exactement le soleil se couche-t-il à l’azimut astronomique de 112° ?

1649143987.jpgLa date exacte n’est pas le 25 août (saint Louis) mais le 15 août, qui est la fête de l’Assomption, instituée fête nationale en France par le roi Louis XIII, et qui l’est restée jusqu’à la Révolution française. 

L’axe vrai de Versailles est donc celui de la Vierge et de l’ancienne fête nationale de la France....

On remerciera JF Guillou de ces précisions, qui nous montrent bien, une fois de plus, le profond amour filial qui unissait Louis XIV à son père. 

On n'en rappellera que deux exemples ici :

On sait que, lorsque la mort de son père fut évoquée devant l'enfant, le futur Louis XIV - auquel on demandait de penser à se préparer à cette mort - déclara qu'il aimerait mieux se jeter dans les fossés... 

Et plus tard, à Versailles, il refusa toujours de laisser démolir le château de son cher père, et voulut simplement qu'on l'enveloppât de bâtiments nouveaux (d'où le nom d'Enveloppe...). A ceux qui le pressaient de tout démolir pour "faire du neuf", il répondait régulièrement qu'ils pouvaient bien démolir le château de Louis XIII autant qu'ils le voulaient, mais que -lui- le ferait rebâtir tel quel à chaque fois....

JF Guillou nous permet donc, et sur un point majeur, de retrouver la personnalité vraie de Louis XIV, dans sa fidélité à son père et au fameux "Voeu de Louis XIII".

S'il est un poème humaniste et politique, Versailles est bien aussi un poème chrétien, dominé qu'il est par les toits de sa chapelle et orienté vers la Vierge Marie...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel