Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Politique magazine numéro d'été : « Macron face aux Gaulois réfractaires »

 

Au sommaire de ce nouveau numéro :

UN DOSSIER :  Le coup d’État judiciaire

ÉGLISE Sortir de l'ambiguïté  

GÉOPOLITIQUE L’Europe en état de décomposition avancée

Et aussi dans ce numéro…  54 pages d’actualité et de culture !

VIGNETTE 172.jpg

Sommaire du mois

S’abonner à Politique magazine

Commentaires

  • Pour l'Eglise catholique, la solution pourrait être d'ordonner curé des hommes mariés depuis plusieurs années, ce qui aurait pour conséquence d'en avoir davantage pour ne pas laisser les paroisses dépérir spirituellement faute de prêtres et de sacrements. Dans certaines région d'Orient, cette même église ordonne bien les hommes mariés, pourquoi persister dans l'erreur de ne pas le faire en Occident?

  • Je partage votre point de vue, après tout en GRECE, le prêtres Orthodoxes peuvent se marier, mais ils ne seront jamais nommés évêques. Par contre un prêtre marié, voire père de famille, aurait des besoins financiers plus importants. L'Eglise n'a pas les moyens de subvenir à de telles dépenses.

  • Un jour, UN PETIT maCrON est élu Président, Le Régent, qui ne fait que répéter ce qu’on lui a enseigné jadis à Sciences Po – l’école de formatage à cette pensée unique orwellienne conforme et obligatoire- a déclaré que la « véritable frontière qui traverse l’Europe est celle qui sépare les progressistes des nationalistes ».

    Sauvegardant le citoyen enraciné plutôt que l’individu sans feu ni lieu, la Nation relève la valeur de l’homme dans la mesure où elle constitue une communauté de destin dans l’universel. Elle est la condition de l’Histoire. Et la Nation Française n'est pas une nation comme les autres. c'est LA NATION DES FRANCS QUI A DIEU POUR FONNDATEUR, c'est la nation des Chevaliers Croisés, des Armagnacs contre les anglo-bourguignons de la Guerre de Cent Ans, des Ligueurs du temps d'Henri de Navarre, des Vendéens et des Chouans, des Zouaves Pontificaux du Général de Sonis et des Camelots du Roi.

    -VAFFANCULO ! comme dirait Outre-Alpes Beppe Grillo.

    Car face à la violence sournoise qui s'exerce partout, contre l'âme de nos enfants, contre les Catholiques, contre les traditions de notre Pays, contre son Histoire, contre la sécurité et l'honneur de la France, nous, Royalistes, nous devons opposer SANS RELACHE nos valeurs Chrétiennes, familiales et patriotique. Réfractaires ? oui, à cet euro-mondialisme isalmisant qui tente de nous zombifier -pour repprendre le bon mot de Marion Maréchal- pernicieusement.

    Quelqu'un se lèvera-t-il au nom du Coeur de l'Amour surmonté de la Croix du Sacrifice pour dire stop au Grand Remplacement et reconstruire la cité ?

    -Avant d'être Royaliste, je suis Catholique et Français; je dirai même que JE SUIS ROYALISTE PARCE QUE JE SUIS CATHOLIQUE ET FRANCAIS (Maurice d'Andigné, général Vendéen, clouant le bec à Napoléon I° qui lui reprocher d'être Royaliste parce que d'origine Noble : la réaction ferme du Comte d'Andigné interpella l'Empreur, qui établit le Concordat) !

  • Oui ! Nous sommes les sucesseurs, voire les descendants, des Chevaliers Croisés, des Armagnacs contre les anglo-bourguignons de la Guerre de Cent Ans, des Ligueurs du temps d'Henri de Navarre, des Vendéens et des Chouans, Des Chevaliers de la Foi, aussi, des Zouaves Pontificaux du Général de Sonis sutout et des Camelots du Roi : mon oncle, en Algérie, fut par exempleun proche de Robert Martel, le Chouan de la Mitija, et membre sous ses ordres du MP13.

    Tous ces exemples doivent réveiller en nous le sens de la DISSIDENCE, du RENOUVEAU, pour une véritable RENAISSANCE ! Catholique et Français, toujours ! Et Royalistes parce que Catholique et Français...

    FANCULO L'EUROPA (dit dans la langue de Matteo Salvini) !!!

  • Tres bien,,,plein de bon sens
    Cordialement

  • Par ses choix, par inclinaison intellectuelle et sociale, Emmanuel Macron semble organiser avec grande détermination la déconstruction de la France : déserts médicaux, culturels, férroviaires, abandons des classes, des personnes agées, de nos enfants, des travailleurs, des services publics en zone rurales, abandon de l'Outre-Mer, de l'Armée, de la France , in fine...

    Que le Président Marcon le comprenne bien : les Français ne l'ont pas élu pour liquidier la France comme un simple LAND d'une Europe pas très Catholique.

    Il a promis de servir les Françai "avec amour". Ces derniers attendent de lui la gestion de services essentiels. Ces services concernent les nécessités naturelles : GERER L'ORDRE, FAIRE RESPECTER LA JUSTICE, DEFENDRE LE PEUPLE CONTRE LES ENNEMIS, ASSURER LES CONDITIONS DE LA PROPERITE DU PAYS. Sinon, les Français seront deplus en plus réfractaires à sa politique gènérale...

Écrire un commentaire

Optionnel