Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Café Histoire de Toulon, ce mercredi 31 janvier avec l'abbé Christophe Beaublat

 

Christophe Beaublat tient une chronique régulière sur l'écologie intégrale . Il s agit de : «  Prends Soin De La Création » , que l'on peut suivre sur Radio Maria. Dans la continuité de deux causeries 2017 au Café Histoire sur les alter-écologistes et sur le transhumanisme, il évoquera « La décroissance au service du Bien ? ».

La Décroissance est un sujet à l'ordre du jour au moment ou le Président de la République vient de prendre position sur l'aéroport de Notre-Dame des Landes. La problématique de la décroissance est-elle bien comprise des Français ? Est-elle tout simplement connue ? Pour sa part l'abbé Beaublat considère que les Papes nous ont fourni TOUS les éléments nous permettant de faire face à la crise écologique dans laquelle nous nous enfonçons. Il expliquera pourquoi.  

Le Grall, Pub associatif des missionnaires de la Miséricorde (adhésion 1 €)
377 avenue de la République , 83000 Toulon
La soirée pourra se poursuivre autour d’une pizza (Participation aux frais)
Contact : cafehistoiredetoulon@gmail.com

Commentaires

  • Avez-vous avez écouté ses dernières chroniques?

    Avez-vous relevé l'absence de sens critique et le manque de sélectivité dans les choix de sa revue de presse? Sa volonté de relayer toutes les idées reçues dans l'univers du prêt-à-penser médiatique ambiant, avec l'air de ne pas y toucher?

    Quel naufrage!
    Ce grand conformiste ne mérite en rien votre promotion!

  • Suite à la participation constructive de l'abbé Beaublat à la causerie de Luc Richard sur les alter-écologistes en 2016, nous avons pensé qu'il serait intéressant de lui donner la parole alors que son propos nous semble s'inscrire dans le lignée antimoderniste du livre de Frédéric Rouvillois "La clameur de la Terre".

    Le simple fait qu'un débat puisse naître au sujet des tentatives de réappropriation de l'écologie par la nébuleuse "contre-révolutionnaire" nous semble un bon argument pour l'inviter.

  • J'espère alors que vous ne confondrez pas anti-modernisme et lubie bobo-passéiste aussi romantique que déconnectée du réel comme c'est le cas dans ses dernières chroniques!

Écrire un commentaire

Optionnel