Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Éric Zemmour en débat avec Nicolas Domenach : « Macron a compris ce qu'était un roi élu en France »

 

TRAVAUX DIVERS - Largeur +.jpgDÉBAT - Après un départ de quinquennat mitigé sur plan de la popularité, le président de la République Emmanuel Macron n'a jamais été aussi haut dans les sondages. Fait-il un sans-faute à la tête de l'État ? Zemmour affirme non sans raison : « Macron a compris ce qu'était un roi élu en France ». Ce qui n'empêche qu'il n'est pas un roi véritable. Lequel, comme Macron l'avait diagnostiqué en 2016, manque toujours à la France. [RTL 22.12].

 


La rédaction numérique RTL 

Dans les sondages Emmanuel Macron n'a jamais été aussi haut dans l'estime des Français. Pour expliquer ce regain presque historique de popularité Nicolas Domenach l'affirme : « Emmanuel Macron a rehaussé la fonction de président de la République ». 

Le chef de l'État a "fait preuve d'autorité, selon l'éditorialiste de RTL, et il a réussi à faire revenir optimisme et progrès. « Le déclinisme prôné par Zemmour a été renversé cul par-dessus tête ». Éric Zemmour confirme un point soulevé par son contradicteur, Emmanuel Macron a bien rehaussé la fonction présidentielle. 

Mais c'était facile selon lui : vu « les deux clowns que l'on avait avant, François Hollande et Nicolas Sarkozy, qui n'ont jamais été présidents ». D'après Éric Zemmour, Nicolas Sarkozy « c'était de Funès » et François Hollande était « fagoté comme Bourvil ». « On avait La Grande Vadrouille et là on a de nouveau un président ». 

Éric Zemmour

Commentaires

  • Intellectuel polémiste et, je suppose, politiquement engagé, Nicolas Domenach, dans le débat sur RTL cité plus haut, a prétendu qu'Eric Zémour prône le déclinisme. Etrange contre-vérité à mon avis.
    Eric Zémour comme beaucoup d'autres intellectuels situés plutôt à droite ont alerté les français sur le déclin économique bien réel de la France depuis des décennies et s'en sont inquiétés publiquement. Cela a suffi à d'autres pour les qualifier de déclinistes, avec beaucoup d'aveuglement ou de mauvaise foi. Sonner l'alerte pour réveiller les français qui dorment ne signifie par que l'on prône le déclin de la France. C'est même tout le contraire. Ceux qui sont faussement qualifiés de déclinistes sont en réalité des réveilleurs !

Écrire un commentaire

Optionnel