Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Notre politique migratoire relève de notre souveraineté, pas de celle du pape !

 

En deux mots.jpgQue le sermon de Noël du pape François ait contenu des passages propres à provoquer le scandale, ce qui n'est gère douteux, ne nous empêchera pas de garder envers le Souverain Pontife le ton et le respect dûs au chef d'une Eglise qui pendant tant de siècles a façonné notre Civilisation. Cela ne nous empêchera pas davantage de dire notre désapprobation de son propos au soir de Noël. 

Nous n'imiterons pas le pape François lorsqu'il empiète sur le terrain politique : nous n'entrerons pas dans l'exégèse théologique ... 

Cependant, comme la plupart des Français, nous connaissons suffisamment les évangiles pour savoir que Joseph et Marie se rendant de Nazareth à Bethléem pour s'y faire recenser n'y sont pas présentés comme des migrants mais comme des voyageurs. Ils obéissent en l'espèce non pas directement à la loi de Dieu, des prêtres ou des rabbins, mais au pouvoir politique, en l'occurrence celui de l'empereur romain, païen ; les Ecritures ne disent pas non plus, nous semble-t-il, qu'ils ont été rejetés par les gens de Bethléem mais qu'ils ont dû être logés dans une grotte attenante à la salle commune où simplement il n'y avait plus de place. Quant à la fuite en Egypte, elle est celle d'une famille de trois personnes ; pas de millions de réfugiés ou de migrants  ; elle est de courte durée avec esprit de retour des trois réfugiés dans leur patrie sitôt le danger passé. Elle n'a rien à voir en tout cas avec une migration massive de peuplement. 

On ne peut pas faire reproche au pape de prêcher la charité personnelle aux fidèles catholiques. On peut en revanche s'opposer comme citoyens à ses empiétements dans le domaine politique qui est celui des peuples et des gouvernants.  

Remercions donc le Saint-Père, si nous sommes chrétiens, de nous inviter à la charité ; mais portons à sa connaissance en tant que membres de la communauté française que nous avons déjà accepté de recevoir chez nous un très grand nombre d'étrangers, sans nul doute un beaucoup trop grand nombre ; que nous en avons payé chèrement le prix ; que, même, nous devrions nous préoccuper d'organiser le retour dans leur pays d'origine d'un grand nombre d'entre eux indésirables chez nous ; et qu'en conséquence, nous ne sommes nullement disposés à en recevoir de nouveaux contingents ; enfin  que cette politique relève de notre souveraineté et non, en l'espèce, de la sienne. 

Rassurons les catholiques : ce langage n'est ni iconoclaste ni nouveau. C'est celui que nos rois tenaient aux papes lorsqu'ils prétendaient intervenir dans les affaires de la France. Cela non plus, d'ailleurs, n'est pas nouveau.  

Retrouvez l'ensemble de ces chroniques en cliquant sur le lien ci-dessous

En deux mots, réflexion sur l'actualité

Commentaires

  • Fuyez cette église de Rome. Elle est aux mains de l'Antéchrist! Bergoglio est un ennemi des peuples européens!

  • c est évident ! Il faut aller dans îlots de résistance .
    Il y en a beaucoup pas beaucoup ? Il y en a !;
    Des bons livres aussi et des bons sites internet LFAR !
    Des bons articles comme celui ci !
    AMICALEMENT

  • En effet, la mise au point de LFAR est juste et nécessaire. Cependant, il convient de s'interroger sur la nature de l'obstinée rengaine du pontife argentin, et sur les racines probable dans une attitude déjà ancienne dans l'Eglise. Il faudrait une fois pour toutes débarrasser le message catholique des germes délétères et létaux qui l'encombrent de plus en plus.

  • J'approuve la mise au point claire et nette mais écrite par LFAR de façon mesurée et respectant la dignité papale et la sensibilité des chrétiens. A chacun son rôle.

  • Ce n'est pas un coup de tonnerre dans un ciel serein que l' apparition des problèmes du catholicisme romain , s'i n'y avait que François Un !
    Et toutes ces psalmodies sur l'accueil des migrants .
    Il fallut la braderie , les chrétiens progressistes , des écoles catho faisant
    lire l'infect " A l'ouest rien de nouveau " au lieu des " Croix de bois " . ( pourrir aussi les esprits des enfants de "bon milieu " ) .
    Il reste des églises désertées , voire fermées à clef par nécessité de protection
    On veut tout de même un prêtre pour les obsèques , mais il faut parfois s'en passer : c'est sur rendez vous ! un laïc fait donc le service . Bel avenir .

  • Bonsoir et belles fêtes de la saint Sylvestre !
    Ce que vous dites comme dirait feu François Mitterand est frappé au coin du bon sens ;
    Mais ne cédons pas à l'acédie ou au pessimisme trop excessif en voyant tout en noir !
    Mais à nouveau c'est triste à dire vous avez entièrement raison.

  • C'est bien Notre Seigneur Jésus Christ qui a dit: Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu: d'où: le pouvoir spirituel à L'Eglise, le pouvoir temporel aux autorités laïques

  • De Gaulle, jadis, au cours de la lointaine présidentielle de 1965, s'était refusé, malgré les conseils, à attaquer Mitterrand sur de trop basses "affaires". "Mitterrand est une arsouille mais on ne sait jamais. Il pourrait être un jour président de la République. Il ne faut pas salir la fonction". Il s'en tint à des critiques politiques.
    LFAR a raison de faire de même s'agissant de ce pape démagogue. Respectons l'Institution ; soyons sans concession pour ce qui touche à la souveraineté de la France.

  • Juste un tout petit bémol !
    Bon votre pensée je la partage .
    Mais de Gaulle n'est certainement pas une référence ! Tout au moins pour moi !
    Bien entendu s'il dit une chose juste on s'y réfère mais entre lui et ma famille mes amis il y du ...
    Pas un mot pas une parole pour effacer notre rancoeur à son égard

  • certes , le pape n'a pas à interférer ou imposer les politiques nationales. il rappelle des grands principes de charité ou de solidarité se gardant bien de donner des solutions qui elles sont par définition politiques. A mon sens il nous interpelle sur cette question: qu'aurait fait le Christ en pareille situation..

  • Je suis d'accord avec Germain. Le Pape nous interpelle en oau sens biblique du terme et il arrive ce qui arrive à tout prophète: on ne l'écoute pas, on le critique...Ira t-on jusque la persécution?

  • Au sens biblique du terme ? Qu'est-ce que ça signifie ? Le pape est encensé par tous les médias de la planète, il n'a rien d'un persécuté. Ceux qui sont persécutés, ce sont les Chrétiens d'Orient, les victimes du terrorisme islamique, les peuples européens menacés. L'article de LFAR est clair, respectueux et distingue les plans. Un peu de rigueur intellectuelle, que diable !

  • Non, écoutez, Germain, ce genre d'hypocrisie n'a pas sa place ici. Le pape sait très bien ce qu'il fait, il lance bien un message politique et d'ailleurs il s'en est expliqué fort clairement il y a six mois. Il n'est pas conforme au christianisme, a t-il dit, de vouloir conserver sa culture conforme à ses origines. Que cela signifie t-il? Que le pape argentin condamne l'essentiel de notre démarche et qu'il considère que l'Europe doit disparaître. J'avoue que je vois rouge-mais je me domine - quand je vois qu'on veut me faire avaler la fable de cette prétendue charité alors qu'il s'agit clairement d'une prise de position sur une stratégie mondiale de l'Eglise. Cela me rappelle la réception par Paul VI en 1965 de Nkomo et Mugabe, qui avaient tous deux de nombreux meurtres sur la conscience, et qui n'en recevaient pas moins une bénédiction paternelle et apostolique. Le même ton insupportable était utilisé alors par les magazines chrétiens pour parler des "exigences de la charité". En fait cela signifiait tout simplement: "l'Eglise a choisi de ranger du côté du plus fort". C'est d'une banalité triviale, mais de grâce, Germain et Noël, arrêtez de broder des guirlandes..et de nous faire prendre des vessies pour des lanternes!

  • "Qu'aurait fait le Christ en pareille situation" Eh bien justement le Christ n'est pas un mode d'emploi, une solution toute faite , que l'on peut imposer selon sa vison personnelle, pour ne pas dire faussée. Pour qui prenez vous Dieu,? Devons nous renoncer à notre liberté? En revanche, tout en sachant bien que nous ne sommes pas le Christ nous pouvons demander sincèrement à ce que notre conscience soit éclairée et nous aurons une réponse personnelle . Certes, nous pouvons interpeller les autres en conscience, il y a des situations où c'est très clair, d'autres plus complexes, et dans ce cas nous devons respecter la manière dont les autres exercent leur liberté. Sur le plan humain la vérité n'est pas simple, il n'y a que les imbéciles qui l’assènent. En revanche nous ne perdons jamais notre temps à chercher et à prendre des décisions quand l'essentiel est en jeu. Ici , il s'agit de veiller à la survie de ce qui nous unit et non ,de nous délier de tout dans un irénisme qui n'est pas chrétien.. par ce qu'un abandon. Le Christianisme est aussi une virilité, demandez aux femmes qui viennent à la rescousse comme Jeanne..;

  • Hum ! Certes certes !Avant tout je respecte votre opinion et je comprends que vous puissez aimer ce pape ou ces déclarations.;

    Mais le Christ ce serait peut être adressé aussi aux migrants en leur fixant des objectifs de charité vis à vis des populations qui les accueillent sur un sol baigné de christianisme ..
    Bien à vous et belles fêtes de la saint Sylvestre .

  • La notion de charité est à peu près inconnue de l'Islam.

  • "La notion de charité est à peu près inconnue de l'Islam"????
    Je dirai mieux :
    La notion de charité est totalement inconnue de l'Islam!
    L'Islam ne connait que la guerre et la mort... la charité, certainement pas, ce mot ne doit pas exister dans leur langage, sinon, la signification doit être totalement différente de la notre.

    Quand au Pape François, pourquoi n'accueille-t'il pas les migrants au Vatican...? il y a beaucoup de places...
    Charité bien organisée commence par soi-même...!

    Tant pis si ça ne plait pas, mais, pour ma part ce pape se moque complètement des Chrétiens dans leur ensemble, en commençant par les Chrétiens d'Orient, pourchassés, massacrés, dont les femmes et les petites filles sont violées avant d'être assassinées...!
    Avez-vous entendu le pape François en faire juste une petite allusion?!
    Moi non !!!
    Je suis chrétienne et ce pape m'a énormément déçu. Il me fait penser à Pie XII. Mon arrière grand-mère m'en avait parlé, en me disant, crois en Dieu, mais le pape c'est autre chose, c'est un homme d'église, au-dessus des autres, un point c'est tout. Pie XII a béni tous les soldats de toutes les nationalités qui se présentaient à lui... qu'ils fussent Italiens, Français, Anglais..., ou allemands, en sachant parfaitement ce qui se passait dans cette horrible guerre!!!!

    En parlant des migrants : avez-vous regardez qui sont ces migrants???
    que des jeunes hommes qui disent avoir été obligés de partir à cause du danger et de la guerre, en laissant leurs femmes et leurs enfants...
    Quel courage ont ces hommes qui fuient la guerre et laissent leurs femmes et leurs enfants se battre à leurs places...!!!
    Très sincèrement.... ça se passe de commentaire...!
    Bien à vous

  • Je reviens sur la réception par Paul VI de Mugabé, opportunément rappelée par Antiquus. Plus de cinquante ans après, nous avons le retour d'expérience de ce soutien ecclésiastique "charitable": misère, ruine violence et tueries dans un des plus riches pays d'Afrique. Il faut se méfier de la charité à sens unique....

Écrire un commentaire

Optionnel