Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Faudra-t-il raser Versailles ?

 

Par Louis-Joseph Delanglade

 

Il n’est pas anodin qu’à peine en charge du 7/9 de France Inter, M. Demorand, en bon journaliste-militant gaucho-bobo, ait cru bon, mardi 29, de faire écho à une tribune de M. Tin parue le même jour dans Libération, journal proche de la mouvance ultra-gauche dont lui-même assura la direction de 2011 à 2014. Sous un titre racoleur et provocateur (« Vos héros sont parfois nos bourreaux »), le président du rac(ial)iste CRAN (1) réclame que la France se mette à l’unisson de l’Amérique du Nord en faisant disparaître les noms et les statues de tous ceux qui sont suspects d’esclavagisme - le principal accusé-condamné-exécuté par cet avatar néo-stalinien devant être Colbert. 

Si M. Tin et son association peuvent compter sur la complicité active de certains médias, il faut savoir qu’ils prospèrent grâce aux subventions publiques, le prétendu « antiracisme » constituant un fonds de commerce des plus juteux. Sur le personnage Tin, sa haine manifeste de la France, son militantisme racialiste pour ne pas dire raciste, nous renvoyons nos lecteurs à un « lundi » de 2013, M. Tin réclamant à l’époque le remboursement par la France à Haïti de seize milliards d’euros qui auraient été indûment perçus pour l’affranchissement des esclaves (2). 

Aujourd’hui, M. Tin cherche à profiter de la vague de repentance mémorielle qui sévit, notamment aux Etats-Unis et au Canada, le maire de New York étant allé jusqu’à envisager de faire disparaître la statue de Christophe Colomb jugée « offensante » pour les Amérindiens. M. Bock-Côté, connu et apprécié de nos lecteurs, a analysé et évalué avec la plus grande pertinence cette « manifestation de fanatisme idéologique s'alimentant à l'imaginaire du multiculturalisme le plus radical, qui prétend démystifier la société occidentale et révéler les nombreuses oppressions sur lesquelles elle se serait construite » (3). 

Mais pourquoi faire l’honneur à M. Tin d’entrer dans un débat impossible ? Tenons-nous-en au bon sens le plus élémentaire. Il reproche à Colbert d’avoir élaboré la première version du fameux Code noir, « Recueil d’édits, déclarations et arrêts concernant les esclaves nègres de l’Amérique ». M. Tin, dont l’honnêteté intellectuelle semble ici douteuse, omet de préciser que Colbert a fait ce travail à la demande du roi Louis XIV qui, il en avait seul le pouvoir, promulguera ledit Code en 1685. Louis-Georges (c’est le prénom de M. Tin) contre Louis XIV, dit Louis le Grand (grand « en tout », selon Pierre Puget) ? On aura la charité de comprendre que M. Tin ait refusé le combat. Il aurait alors dû, en toute cohérence, tel l’ineffable M. Aphatie (4), demander que soit rasé le château de Versailles. Ridicule, n’est-ce pas ?   

(1) Conseil représentatif des associations noires de France.

(2) Louis-Joseph Delanglade, « Tintin aux Antilles », Lafautearousseau, 13 mai 2013.

(3) Mathieu Bock-Côté, « La chasse aux statues ou le nouveau délire pénitentiel de l’Occident », Figaro Vox, 29 août 2017.

(4) Jean-Michel Aphatie, journaliste (tendance gaucho-bobo bien évidemment), déclare le 9 novembre 2016 sur le plateau de Public Sénat : « Moi, si un jour je suis élu président de la République, savez-vous quelle est la première mesure que je prendrais ? Je raserais le château de Versailles. Ce serait ma mesure numéro un pour que nous n’allions pas là-bas en pèlerinage cultiver la grandeur de la France, devenons réalistes ! »

Commentaires

  • Le code noir fut un effort pour poser des limites aux procédés des propriétaires d'esclaves. Il fut d'ailleurs accueilli avec beaucoup de mécontentement par beaucoup d'entre eux: il donnait en particulier aux esclaves le droit d'ester en justice, y compris contre leur maître et instaurait des punitions contre les cruautés et abus à l'égard des noirs. Il est facile aujourd'hui de le considérer comme une monstruosité, alors qu'il avait pour but de donner des droits à ceux qui n'en avaient aucun.

  • Pourquoi ce M. Tin ne s'attaque-t-il pas à l'esclavagisme musulman ? Il y aurait beaucoup de choses à dire pourtant !

  • On est tous écoeurés par cette propagande de haine qui est contre -productive en cherchant à diviser. Comment croyez-vous qu'un natif des Do Tom ou un émigré africain réagit à de pareils propos? Aucune envie d'intégration juste envie de " se rembourser" d'un passé qu'on leur présente seulement comme une exploitation.
    Il est urgent de revoir l'enseignement de l'Histoire, il est nécessaire de ne plus regarder ni écouter la télévision lors des passages de certains journalistes ou présentateurs et il est primordial de rêtablir une vraie droite qui construira au lieu de démolir.

  • la "droite" et la "gauche", ces mots ne veulent plus rien dire
    la ligne de fracture politique, idéologique, est entre "les patriotes identitaires souverainistes" et "les européistes mondialistes immigrationistes"

  • Depuis plus de 40 ans les français portent au pouvoir des majorités politiques chargées de détruire la nation et son identité !
    L'immense majorité des français ne s'est même rendu compte que la "droite" ET la "gauche" sont les deux faces d'une même médaille SOCIALISTE EUROPEISTE MONDIALISTE IMMIGRATIONISTE
    Un peuple qui élit des menteurs, des voleurs et des traitres n'est pas victime, il est complice !..................

  • Non le peuple n'est pas complice .. les abstentionistes et opposants devraient s'ajouter dans les votes pour vous démontrer le contraire ou alors vous aussi vous êtes complice ..
    Oui la droite et la gauche se valent c'est pourquoi j'appelle de mes voeux une "vraie " droite mais nous savons tous qu'une fois président l'heureux êlu gouvernera au centre mécontentant tout le monde.
    Im possible d'en sortir en république.

  • Je rappelle à ce citoyen ( au sens révolutionnaire) que l'esclavage a été aboli en 1848, il est donc libre de quitter la FRANCE et rejoindre un paradis tel le ZIMBABWE, ou la Corée du Nord

  • Il ne semble pas possible de "partager" directement cet excellent article sur Facebook, ou alors ne sais-je pas m'y prendre ?

  • Moi-même enfant de la colonisation, dont les ascendants ont été gravement victimes, sais que des injustices avaient été commises Mais c'est du passé. La France a aussi été colonisée par Rome, puis par les Barbares, puis les Nazis...pour ne citer que ceux-là. Hélas l'Histoire est ainsi faite et c'est lorsqu'on n'est pas capable soi-même de résoudre ses problèmes actuels qu'on tente de trouver des coupables ! Connaissez-vous un héros qui n'a pas sa zone d'ombre? je vous laisse juges!

  • Monsieur petitjean ce que vous appellez " La ligne identitaire" n'existe pas . Vouloir classer les gens par catégorie comme les espèces est une simplification confortable mais n'entre pas dans les caractéristiques humaines . L'éclatement actuel de ceux qui étaient les plus grands partis en est la preuve . Nous sommes plus complexes et on peut être européen par nécessitê de survie sans applaudir aux cafouillages actuels. On peut ne pas être pour la fermeture des frontières êconomiques et vouloir aussi ralentir l'immigration.
    Mettre des étiquettes ranger par catêgories est trop simpliste. Je suis européen parce que j'appartiens à l'Europe et non a l'Asie ou à l'Afrique et je suis de droite parce que les idéologies de gauche ne me conviennent pas. Mais je ne suis pas toujours d'accord loin de là.
    Les deux partis droite et gauche existeront toujours , ils sont les fruits de la révolution et l'invention de la république. Autrefois il y avait le roi , on l'aimait ou on le cobattait mais faute de choix il n'y avait rien d'autre . Maintenant on choisit a la carte et personne n'est tout à fait ceci ou tout à fait cela....pour peu qu'il réflechisse de temps en temps.

  • Ce n'est pas favorisant la mémoire et le communautarisme qu'on pourra s'en sortir, mais au contraire avec plus d'Histoire. http://www.blogactualite.net/2017/09/faut-il-deboulonner-les-statues-des.html

    Expliquer et contextualiser, oui, mais supprimer est clairement une erreur.

  • Pour ceux qui nous font la leçon , cette citation de Giraudoux :
    " la propagande est le contraire de l'artillerie , plus elle est lourde moins elle porte "

Écrire un commentaire

Optionnel