Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Thomas de Maizière, ministre de l'Intérieur allemand, ne fait pas dans l'angélisme ou le compassionnel

 

« Jusqu'à l'été, les réfugiés étaient reconnaissants d'être chez nous. Ils demandaient où était la police, où était le centre d'enregistrement, où ils devaient aller.

Aujourd'hui, ils quittent les .centres d'accueil, ils commandent un taxi et disposent étonnamment de l'argent nécessaire pour parcourir des centaines de kilomètres à travers l'Allemagne. Ils font la grève parce que leur logement ne leur convient pas, ils font des histoires car ils n'aiment pas la nourriture. » •

 

Thomas de Maizière

Ministre fédéral allemand de l'Intérieur

 

Commentaires

  • C'est LUI et non MEERKEL, qui aurait du être Chancelier de l'Allemagne

Les commentaires sont fermés.