UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

(Communiqué) La langue française est le service public de la liberté d’expression et de la liberté de penser. Pourquoi la chasser de plus en plus de la cité ?

asselaf.jpgBonjour,

Notre association, l’Asselaf (Association pour la sauvegarde et l’expansion de la langue française) souhaite vous faire connaître, si ce n’était pas déjà le cas, la revue Lettre(s) qu’elle édite.
Cette revue pose sans complaisance la question du maintien, y compris en France même, d’un français de qualité comme langue de la cité et alerte les francophones pour que des « élites » mondialisées n’abandonnent pas, au profit de l’anglo-américain, la langue française, qui est notre premier lien social et la seule voie d’accès au débat public dans notre pays et dans les pays francophones.

Voici donc en fichier joint quelques précédents numéros afin que vous puissiez faire connaissance avec nous et, si le coeur vous en dit, relayer notre action.

Nous espérons que vous trouverez plaisir et intérêt à être de nos lecteurs et amis, et nous vous prions d’agréer nos salutations francophones les plus cordiales,


Philippe Loubière,rédacteur en chef de Lettre(s), 22, rue François-Miron,75004 Paris.


asselaf@asselaf.fr /www.asselaf.fr

Lettres 49.pdf

Lettres 48.pdf

Lettres 47.pdf

Lettres 46.pdf

Les commentaires sont fermés.