UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Dizaine de MAGISTRO...

             * MAGISTRO, une tribune libre et indépendante d'information civique et politique, en ligne depuis 2008 : Présentation de Magistro par François Georges Dreyfus.pdf

* Liens : - http://www.democratiedirecte.fr/  (Yvan Blot)  

             - http://www.henrihude.fr/ (le Blog de Henri Hude)  



* Maxime TANDONNET, Haut fonctionnaire : Menace sur la liberté d’expression ?
* Philippe BILGER, Conseiller spécial au cabinet D'Alverny, Demont et Associés : Eric Zemmour à contredire ou à brûler ?
* Ivan RIOUFOL, Journaliste : Résister à la nouvelle offensive contre la liberté d'opinion
* Philippe BILGER, Conseiller spécial au cabinet D'Alverny, Demont et Associés : A l'antenne, on parle sale !
* Denis TILLINAC, Ecrivain : Les jeux du cirque
* Chantal DELSOL, de l'Institut ; Bienvenue chez les païens !
* Anne COFFINIER, Directrice et co-fondatrice de la Fondation pour l'école : Sauver l’école publique grâce à l’école privée
* Ivan RIOUFOL, Journaliste : La France face aux effets du nouvel intégrisme socialiste

 

Extrait du Bilger (début) : A l'antenne, on parle sale !

         On s'interroge gravement : La radio en fait-elle trop ?
         Comme si la réponse n'était pas évidente. Comme si, de plus en plus, sexe, insultes, gros mots, vulgarités, salacités et inélégances ne prospéraient pas dans l'univers médiatique, notamment, en effet, à la radio.
         Devant ce constat irréfutable - il suffit d'être attentif au langage et de l'entendre quotidiennement souillé par ceux qui au contraire devraient se faire un honneur de le cultiver le mieux possible -, les réactions négatives, quasiment outragées n'ont pas manqué. La plus significative est celle d'Yves Bigot qui, responsable des programmes de RTL, défend la verdeur des mots et profère cette justification aussi péremptoire qu'elle est discutable, "à l'antenne, on parle vrai". Je peux le rassurer ou l'inquiéter : à 'On refait le monde', sur RTL, si on essaie de parler vrai, on échappe pourtant au pire !
           A suivre son propos à la lettre, "le parler vrai" imposerait la dégradation des mots, la dénaturation du langage, l'abaissement du vocabulaire et l'utilisation systématique de ce qui, dans une société normalement constituée et civilisée, est perçu comme des provocations et grossièretés. Il conviendrait donc de multiplier ces effets sales de style, cette indécente course à la trivialité, pour demeurer nuancé. Le ciblage obsessionnel de certains attributs sexuels serait, par exemple, indispensable à la radio ou à la télévision parce que cette dernière n'est évidemment pas épargnée.
 

Les commentaires sont fermés.