vendredi, 25 mai 2012

Et si certains de "Nos Seigneurs" changeaient un peu de motif pour leurs "saintes colères" ?....

dufour,pontier        "Roms : la sainte colère de Mgr Dufour".

        C'est dans Le Pélerin n° 6755, du 17 mai 2012; c'est en page 16, et cela fait quatorze lignes sur deux colonnes, signées, Samuel Lieven.

      Qui nous apprend que Mgr n'est pas content, mais alors pas content du tout, de l'arrêt du Tribunal d'Aix, ordonnant l'expulsion de familles de Roms vivant dans des conditions indignes, sur des terrains à Luynes et à La Parette.


L'archevêque d'Aix et Arles est comme son collègue de Marseille, qui pique régulièrement de "saintes colères", lui aussi, pour ses amis les "sans-papiers" (en bon français : clandestins).

Libres à Nos Seigneurs d'Aix et de Marseille de ne pas, semble-t-il, connaître Jeanne d'Arc, et sa célèbre réponse : "Dieu aime les Anglais chez eux..."

Ou alors, s'ils la connaissent, ils s'en fichent, et préfèrent leurs amitiés sélectives. Mais, ne leur en déplaise, pour les Roms et les clandestins, il n'y a rien de décent possible, ici, pour eux : il y a huit millions de pauvres, les Restos du coeur refusent du monde, on manque de logements, la pauvreté augmente....

PONTIER 1.jpg

 

C'est chez eux qu'il faut les aider : on n'arrivera probablement pas à convaincre Nos Seigneurs d'Aix et de Marseille, donc, laissons tomber, mais marquons tout de même le coup..... Et conseillons-leur, pour changer un peu, de piquer, de temps à autre, de "saintes colères" pour d'autres sujets. Par exemple, pour ces chrétiens qu'on assassine dans le monde (un toutes les quatre ou cinq minutes...) : là, c'est curieux, on n'entend guère Nos Seigneurs d'Aix et de Marseille.

Pourtant, Mgr Dufour est formel : "Les Roms sont mes frères en humanité". Ça, c'est une nouvelle sensationnelle ! : depuis deux mille ans, ni Pascal, ni Montaigne, ni les Humanistes, ni aucun grand Saint de l'Eglise ne nous avaient dit que tous les hommes étaient frères !..... Nous vivons décidemment une époque épatante, et nous devons être reconnaissants à Monseigneur Dufour de nous avoir appris une grande chose, que l'on ignorait grandement; et de nous avoir donc, lui aussi, en quelque sorte, fait passer "de l'ombre à la lumière" : mille mercis, Monseigneur d'Aix !

Mais, au fait, ces chrétiens que l'on assassine (un toutes les quatre ou cinq minutes), ils ne sont pas vos "frères en humanité", Monseigneur d'Aix ? Et ne mériteraient-ils pas, de temps en temps, que vous piquiez une "sainte colère" pour eux ?

Oh, pas trop souvent, mais juste une fois de temps en temps : on sait bien que vous êtes très pris avec vos Roms, comme votre collègue de Marseille, qui est très pris avec ses clandestins....  

00:10 Publié dans Religion. | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : dufour, pontier |  Facebook

Commentaires

Mgr Dufour :
« Respectons la dignité des gens du voyage »

Se trouvant traverse de la Vierge noire à Aix, jeudi 20 août, lors d’une visite dans un camp de Roms, prévue de longue date, avec Bernard Robin, diacre dans la paroisse de ce quartier de la ZUP et membre du Conseil diocésain de la solidarité, Mgr Dufour a été témoin des expulsions policières. L’archevêque d’Aix et d’Arles tient à préciser :

« Souhaitant rencontrer les populations les plus pauvres, comme je le fais toujours lors des visites dans les communautés de mon diocèse, j’étais en conversation avec des familles roms, lorsqu’est arrivé un important détachement de policiers. Des caravanes ont été détruites.
Je ne mets pas en cause les forces de police qui obéissent aux ordres. Mais je demande le respect des personnes et de leur dignité, dans le cadre de la loi française. Si des délits ont été commis, ils doivent être sanctionnés. Cependant, les discours sécuritaires qui peuvent laisser entendre qu’il y a des populations inférieures sont inacceptables. Ces personnes, citoyens européens, vivent pour la plupart paisiblement ici, souvent depuis de longues années. Avec le Secours catholique, nous avons prévu un programme d’alphabétisation et d’insertion.
Dans un esprit de paix, je suis prêt à rencontrer les autorités et les élus, pour permettre d’envisager des solutions, voire un possible arbitrage. »

Aix, le 22 août 2010

Christophe Dufour, archevêque d’Aix-en-Provence et d’Arles

Mgr Dufour est un très bon évêque,qui est au plus proche de l'humain et défend à chaque fois que je l'écoute la dignité humaine,je crois que vous lui faite un procès un peu trop facilement et que vous vous mélangez un peu les pinceaux de plus vous lui attribué une sanction qui est inapproprié !

Mais, au fait, ces chrétiens que l'on assassine (un toutes les quatre ou cinq minutes), ils ne sont pas vos "frères en humanité", Monseigneur d'Aix ?

Pensez vous vraiment ce que vous dites ? je peux vous assurer que pour connaitre Mgr Dufour il est très touché par ce qui ce passe la bas et prie de tout ces forces pour que la situation s'arrange,comme tout la communauté chrétiennes mais vous vous trompez en voulant comparer les deux situations !!

Je dois vous avouer que je suis pour la première fois déçu d'un de vos articles !

cordialement,

Antoine

Écrit par : antoine | vendredi, 25 mai 2012

Répondre à ce commentaire

A part la rédaction orthographique de son écrit, le courrier d'Antoine appelle quelques remarques. La Fauteàrousseau fait un bon parallèle entre les attitudes de l'épiscopat vis à vis des chrétiens dans le monde (citoyens réguliers dans leurs pays), qui sont assassinés pour ce qu'ils sont - des chrétiens ou pire des catholiques - et les Roms qui sont clandestins - répréhensibles devant la loi, même s'ils peuvent justifier de leurs revenus obtenus par le paillage des chaises et la confection des paniers en osiers. Ce qui explique facilement leur haut niveau de revenus.
Désolé, Antoine, mais certains évêques ont bien l'indignation sélective !

Écrit par : Sol de Grisolles | vendredi, 25 mai 2012

Le premier qui osera dire : Monseigneur Dufour crématoire sera très sévèrement sanctionné !!!!!

Écrit par : olrik | vendredi, 25 mai 2012

Répondre à ce commentaire

(A Antoine) Merci pour vos deux commentaires : vous avez bien fait d'exprimer votre "déception" : les "commentaires" sont faits pour que chacun apporte sa pierre à l'édifice..... Laissez-nous vous dire deux chsoes :
1. Pour Corpus Christi : nous avons pris nos renseignements, et nous avons su dès le début que la pétition dont vous parlez est "malintentionnée" : vous remarquez que nous n'en parlons pas, et, à fortiori, nous ne la cautionnons pas et n'appelons pas à la signer... Nous avons simplement pris le parti de marquer le coup, de protester contre les provocations constantes à sens unique, sur le ton de l'humour et - si l'on peut dire, pour un sujet pareil - de la plaisanterie : car il ne faut pas toujours tout laisser passer, en prenant soin là aussi de ne pas nous impliquer - ou nous laisser impliquer - dans des "actions" qui ne sont pas de notre compétence ....
2. Pour Monseigneur Dufour : il faut parfois faire des électrochocs salutaires; vous "défendez" Mgr Dufour, que nous n'attaquons pas és-qualité; nous dénonçons simplement la nébuleuse d'associations, elles aussi "malintentionnées", qui font de l'intox, et "manipulent" l'opinion (et même des évêques...), au nom de la pseudo-charité, de la pseudo-générosité, du pseudo-humanisme; et qui mènent une action qui, en définitive, se révèle tout à fait inefficace en terme de lutte vraie contre la pauvreté, et se retourne même contre ces malheureux que l'on prétend aider, si c'est pour leur "offrir" (!) les conditions de vie indécentes que, de fait, ils ont ici : la vraie solution, en profondeur, et la plus efficace pour faire reculer la misère, est d'aider les pauvres d'Afrique, d'Asie, d'Europe ou d'ailleurs chez eux, en les aidant à mettre en valeur le pays que la Providence leur a donné. Se batttre pour qu'à tout prix ils restent ici, mais entassés dans des squats ou des bidonvilles minables, qui brûlent régulièrement, et où les conditions d'e'xistence sont tout sauf dignes d'êtres humains, c'est se tromper de combat, et faire objectivement du mal en croyant (peut-être sincèrement ) que l'on fait du bien.
On sait que les "bons sentiments" font rarement les bons films et les bons livres; en l'occurrence, ils ne font pas non plus une bonne politique de lutte contre la misère et pour la dignité humaine.....

Écrit par : lafautearousseau | vendredi, 25 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Si quelqu'un a faim tu lui donnes un poisson , mais... il aura encore faim : apprends lui à pécher et il n'aura plus faim -- Proverbe chinois . Moralité : Tous ces maraudeurs qu'ils apprennent à travailler leur terre ,chez eux, et la justice sera respectée .Nos premiers parents sont nés dans le paradis ,mais ...ayant péché, le Seigneur leur a dit : désormais vous gagnerez votre pain à la sueur de votre front ! Vous ne tuerez pas ! vous ne volerez pas ! Peut-il y avoir des dispenses ???

Écrit par : sabatier | vendredi, 25 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Difficile de s'y retrouver avec les médias qui sont souvent à "côté de la plaque".J'ai beau chercher des articles qui alertent l'opinion publique sur les mauvais traitements infligés aux chrétiens d'Orient qui font un travail exemplaire en risquant leurs vies et qui sont présents pour toutes confessions religieuses depuis le début de notre ère Chrétienne,depuis les premiers apôtres.Je mets cela au compte de l'ignorance qui éloigne le discernement.Ne cherchons pas le clergé,c'est à nous,chrétiens,de témoigner lorsque les nôtres sont malmenés ou de pauvres gens instrumentalisés.Bien à vous tous.

Écrit par : Oddone Michèle | vendredi, 25 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Les Roms sont une aubaine pour les culs-bénis qui veulent s'acheter une bonne conscience et une image proprette d'humaniste sans risque et pour pas cher.
Se mouiller pour les chrétiens d'Orient : pas pareil ! Là, il faut du courage. Pitoyables, les arguties de ces curés félons qui nous prétendent que ce n'est pas parce qu'ils n'en parlent pas qu'ils les oublient !
Ah ! les sépulcres blanchis ! Ah les couilles molles !!

Écrit par : olrik | vendredi, 25 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Tout cela mérite plus de réflexion et non pas seulement de la polémique comme c'est le cas aujourd'hui. Et surtout pas des grossiéretés qui abaissent le débat au niveau du ruisseau le
plus infect. Certes nos évèse laissent aller à trop d'humanité
qui paraît "pleurnicharde" à certains mais c'est un peu leur rôle.
Malgré tout il y a des lois que l'on doit faire appliquer avec humanité.

Écrit par : assino | samedi, 26 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Cher assino,

Voilà une idée généreuse qui ne vous coûte pas cher et permettra à votre belle conscience de dormir en paix. C'est plus confortable, évidemment, que le ruisseau le plus infect.

Écrit par : olrik | mardi, 29 mai 2012

Dans son édito de mai du journal diocésain, Mgr Dufour s’adresse à tous les catholiques du diocèse et aux pouvoirs publics : "Les Roms sont mes frères en humanité… Je demande qu’ils soient traités dignement. L’expulsion sans recherche de solutions ne peut suffire."
Jusque là je n'ai rien à objecter. En effet " l'expulsion sans recherche de solution ne peut suffire", pourquoi? Parceque à la différence des magrébins ou des noirs, les Roms sont citoyens européens, parcequ'il existe une loi européenne sur la "libre circuations des hommes et des idées" à l'intérieur de la communauté européenne et qu'en conséqence si vous les expulsez par la porte ils reviennent, tout à fait légalement, par la
fenêtre.
La position de Mgr Dufour me semble assez logique. Au lieu de se renvoyer ces pauvres gens comme une balle de ping pong, recherchons des solutions politiques.

Écrit par : Baphomet | samedi, 26 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Une solution politique à quoi? Au fait que les Roms sont une ethnie nomade méprisant totalement les principes les plus élémentaires de la vie sédentaire? Croyez-vous que l'octroi d'une subvention (une de plus!) sur cette communauté en son lieu d'origine (la Roumanie) puisse les rendre différents? Croyez-vous que l'on puisse enseigner un métier à des gens pour qui travailler est une honte? Ils habitent sur des dépotoirs, dit Mgr Dufour? Certes, mais les ordures dans lesquelles ils se vautrent ont été déposées sous leurs pieds par eux-mêmes, car ils refusent d'utiliser les poubelles mises gratuitement à leur disposition. Vous parlez à votre aise de ce que vous ignorez. Personnellement, je connais un peu le monde nomade des manouches, des cindys et des roms. Sachez que les autres gens du voyage considèrent les Roms comme des parias, indignes de toute relation sociale. Si nos évêques veulent leur manifester leur sollicitude, qu'ils se mêlent à eux pour les convertir au lieu de faire appel à l'Etat et aux communes pour les accueillir! Nous avons suffisamment de problèmes pour ne pas nous mettre sur le dos cette minorité ingérable. A ce titre la seule solution "politique" est l'abrogation immédiate de la loi européenne sur la "libre circulation des hommes et des idées" à l'intérieur de la communauté européenne, que Baphomet ne devrait pas nous envoyer à la figure comme si elle était une contrainte surhumaine et indépassable.
Permettez-moi enfin de témoigner de mon agacement pour les propos méprisants de Baphomet et Assino. Et d'abord de m'insurger contre l'idée que c'est le rôle des évêques que de protester contre les expulsions au nom de l'humanité. S'il en était ainsi, cela signifierait que le message évangélique est directement en opposition avec la survie de nos sociétés, et que l'on ne pourrait vouloir perpétuer l'héritage de nos pères sans arracher le christianisme de nos coeurs. Est-ce cela que vous voulez?

Écrit par : Antiquus | samedi, 26 mai 2012

Tout à fait d'accord avec votre conclusion mon cher Antiquus.

Écrit par : Parabellum | samedi, 26 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Nous sommes d'accord mon cher Antiquus, l'évèque fait son boulot d'évèque et la solution est politique.

Écrit par : Baphomet | samedi, 26 mai 2012

Répondre à ce commentaire

C'est une usurpation de parler de sainte colère pour une colère médiatique et de circonstance, d'autant que depuis 35 ans, le prélat qui cause si bien ne paraît jamais avoir ressenti de sainte colère contre l'assassinat de 7 MILLIONS D'ENFANTS en application de la loi sur l'IVG.

Écrit par : olrik | mardi, 29 mai 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire