Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ivan LEVAI, aujourd'hui : HABEMUS PAPAM !

        France Inter est une station de radio scandaleusement orientée, mais (presque) toujours intelligente. habemus-papam-dvd-10637775qzbdv.jpg

        Avec élégance, humour, un style, un français parfait, des analyses toujours subtiles, une certaine indépendance d'esprit, Ivan LEVAI y assure la revue de presse du samedi et du dimanche. Il y ajoute très régulièrement une touche de poésie française toujours bienvenue.

        Ecoutez donc ce qu'il a dit aujourd'hui, sous ce titre évocateur du contexte où nous nous trouvons : Habemus Papam !

        Le film dont il est question, évoque un Souverain Pontife qui, sitôt élu, s'enfuit par peur de la tâche qui devrait être la sienne !   

        Suit l'évocation, peu flatteuse, des 25 présidents de la République qui, de fait, de Louis-Napoléon BONAPARTE à Nicolas SARKOZY, ont abaissé la France.

Ecoutez donc !

La revue de presse d'Yvan Levaï du dimanche 6 mai 2012

Commentaires

  • Mr Levaï lit les événements et les comportements selon une vision téléologique de l'histoire, comme si le point d'arrivée était la vérité du point de départ et de la trajectoire. Rappeler la chanson de Pierre Dac peut sembler hors de propos; c'est en réalité du pur manichéisme. Il veut avant tout faire oeuvre actuelle. Du recours à l'histoire, il attend, comme au billard, des effets de rebond. Subsidiairement, il espère en finir avec une certaine France, une certaine idée de la France.

    B.H. Lévy avait déjà donné le ton en affirmant dans son ouvrage "L'idéologie française", que "c'est toute la culture française (...) ce sont nos plus chères traditions françaises qui, une à une, témoignent de notre ancienneté dans l'abjection".

    Sa revue de presse du samedi, sorte d'oracle prétendant détenir la vérité sur tout et sur tous, est surtout une revue de "la pensée Levaï". Quant à sa prétendue "finesse d'analyse et son indépendance d'esprit", il suffit de se rappeler les arguments odieux utilisés pour soutenir son ami DSK lors de son inculpation, ou ses prises de positions sur le conflit Palestino Israélien pour en douter.

Les commentaires sont fermés.